Ces petites habitudes qui changent la vie

Depuis quelques années, je réalise la puissance et les bienfaits des petites routines répétées régulièrement. De nature curieuse, j’en ai testé un grand nombre, abandonné la plupart en cours de route, mais certaines sont restées après avoir été approuvées et font désormais partie de mon quotidien. C’était d’ailleurs le but de mes challenges sur 21 jours initiés sur le blog, tester des concepts dont on entend parler pour voir s’ils valent le coup d’être adoptés sur le long terme. J’avais donc envie de vous confier ces petites habitudes qui embellissent la vie !

Les experts ne sont pas forcément d’accord sur la question, mais ils estiment qu’il faudrait répéter un acte entre 21 et 30 jours pour en faire une habitude, c’est-à-dire un automatisme que l’on réalise sans avoir besoin de la force de la volonté. Pour ma part, j’estime qu’un geste entre réellement dans notre routine à partir du moment où l’on en ressent les réels bienfaits, et qu’il est finalement plus intéressant pour nous de continuer à le pratiquer plutôt que faire l’impasse dessus.

 

un

Aérer sa chambre et faire son lit

J’avoue que c’est une habitude que j’ai eu beaucoup de mal à prendre, peut-être parce qu’enfant ma mère (une Bree Van de Kamp en puissance !) m’obligeait à le faire alors que je n’en voyais pas l’intérêt… Je réalise maintenant que c’est une bonne manière de commencer la journée, la chambre est plus agréable et apaisante, l’air frais permet de se vivifier (même si ça pique en hiver, je le fais après m’être habillée !).

Et puis ça oblige à un peu d’auto-discipline au réveil, comme pour donner le ton de la journée. D’ailleurs en général j’enchaîne avec un petit rangement express de la maison, le plaid laissé sur le canapé, les télécommandes éparpillées, les vêtements de la veille posés sur le sèche-serviette… En fait on ne deviendrait pas un peu toutes des Bree en vieillissant ?! (même si je sais que je resterai toujours une Susan Delfino dans l’âme lol).

 

deux

Définir les objectifs du jour

Depuis que je me suis laissée tenter par le bullet journal, j’aime bien prendre quelques minutes le matin pour le consulter en buvant mon thé. Ça me permet de mieux visualiser ma semaine et la journée qui commence, je définis les tâches importantes à accomplir, et les plus petites dont il serait bien de se débarrasser rapidement pour avoir l’immense satisfaction de les cocher !

 

trois

Lire / regarder / écouter un contenu motivant / inspirant / feel good

C’est un petit rituel que j’ai instauré depuis quelques mois, et très sincèrement il fait toute la différence. En règle général le matin pour me booster, je prends beaucoup de plaisir à lire un article ou regarder une vidéo motivante pour me donner l’énergie nécessaire à l’accomplissement de mes objectifs.

Les sujets sont assez variés : développement personnel, entrepreneuriat, bien-être, belles actions… Je fais un scan rapide de mes ressources favorites, des liens que j’ai pu enregistrer au cours des jours précédents et je choisis en fonction de l’humeur et du besoin du jour. Je limite à un seul contenu de 15 à 30 min (pas plus sinon je peux y passer la matinée !), avec une préférence pour les vidéos ou podcasts qui permettent de faire autre chose en même temps. Il m’arrive souvent de m’accorder une autre session lors d’une pause dans la journée, ou en cas de baisse de forme / de motivation. Le résultat est ultra énergisant sur moi, vous devriez essayer !

Voici une petite sélection de mes ressources favorites :

– Les conférences TED bien sûr, what else ?!
– La newsletter One Minute Project, avec ses interviews de slasheuses
– Les podcasts de Lauren Bastide, « La Poudre »
– Les chaînes de EstherJeny Mustard, et Lavendaire
– Les vidéos d’Olivier Roland et de David Laroche
– Les résumés de livres originaux de Mind Parachutes
– Les parcours de reconversion chez Les Nouveaux Audacieux
– La newsletter Holi Me 

Il y en a plein d’autres, je vous ai mis ceux qui me venaient à l’esprit. D’ailleurs j’adore en découvrir de nouveaux, n’hésitez pas à partager les vôtres !

 

quatre

Prendre l’air, se bouger, même si c’est seulement 20 min

Il m’arrive souvent de passer des journées non stop devant mon écran sans réussir à décrocher, et là bonjour le mal de tête le soir. Une pause d’au moins 30 minutes est vraiment nécessaire, autant pour son bien-être que sa concentration.
J’essaie de m’y astreindre même si je n’y arrive pas toujours, et j’en ressens une vraie différence. Je tente de trouver des petits prétextes pour bouger et m’aérer l’esprit : une lettre à poster, un colis à récupérer, une petite course à l’épicerie, aller cueillir un peu de verdure pour une photo, faire un saut à la presse pour acheter un magazine…
Ces petites sorties permettent de s’exposer un peu au soleil, qui reste la meilleure manière de faire le plein de vitamine D et donc d’avoir plus d’énergie !

Le mieux, c’est bien sûr de pouvoir faire de l’exercice au quotidien, si possible à l’extérieur. J’avoue que depuis que j’ai emménagé dans ma nouvelle région, c’est l’habitude que j’ai eu le plus de mal à rétablir. J’ai bien tenté d’aller courir, mais force est de constater que je ne suis pas à l’aise seule sur les chemins de campagne (sur ce point, la ville toujours en effervescence me rassurait). Pour la rentrée, je suis bien décidée à reprendre une activité régulière dont l’absence commence à se faire sentir. J’ai commencé à me renseigner sur les cours de pilates et yoga à proximité. Si vous manquez de temps, vous pouvez faire des enchaînements rapides du type 7 minutes workout, on trouve pas mal de tutos sur le web.

 

cinq

Se préparer un bon repas

J’avoue que c’est quelque chose de très difficile lorsque je déjeune seule, où j’ai plus tendance à sortir tout ce qui traine dans le frigo en mode grignotage. Je prends plus de plaisir à cuisiner pour les autres que pour moi, c’est bien dommage mais je pense que je ne suis pas la seule ! J’essaie donc d’anticiper un minimum pour avoir un petit reste sympa à me servir le midi, ou me préparer rapidement une jolie assiette (de crudités par exemple). Et le soir, je réserve toujours 30 à 40 min pour confectionner le dîner, en supervisant les devoirs du grand tout en étant assistée par ma puce qui adore enfiler sa toque et son tablier !

Autre chose qui me met en joie alors que c’était une vraie phobie avant : déjeuner seule au restaurant. Je fais en sorte que ça arrive régulièrement, en arrivant plus tôt à un rendez-vous par exemple pour manger sur place. En terrasse c’est encore plus agréable, je choisis une adresse que j’ai envie de tester, je prends mon temps, je savoure et je flâne un peu en lisant, écoutant un livre audio ou simplement en regardant les passants.

 

six

Apprendre quelque chose

Une journée où l’on n’a rien appris est une journée de perdue non ?! Je veille à en avoir conscience, en me remémorant le soir ce que la journée ma enseigné. Apprendre fait partie de mes moteurs, j’aimais l’école et si je le pouvais je passerais ma vie à étudier !

En général j’arrive à faire d’une pierre deux coups avec le point n°3, j’aime m’imprégner de contenus qui soient à la fois positifs, motivants et instructifs. Je participe dès que je le peux à des MOOCs, je complète avec la lecture de quelques blogs, les réseaux sociaux qui en plus de distraire m’apprennent souvent pas mal de choses (comment se donner bonne conscience !), les échanges avec vous (merci pour ça, c’est vraiment enrichissant <3), avec des amis, des personnes croisées dans la journée. Je termine quasiment toujours sur une bonne note, avec la lecture du soir qui est généralement « utile », c’est-à-dire enrichissante.

 

Pratiquer la gratitude

La gratitude, c’est un terme un peu galvaudé qui avait fini par m’agacer légèrement tellement il est devenu la condition sine qua non au bonheur… C’était avant de lire l’ouvrage « 3 kiffs par jour » de Florence Servan-Schreiber, qui m’a beaucoup plu malgré mon à priori. J’ai intégré le fait qu’on n’avait pas forcément besoin de tenir un carnet chaque soir, de manière assez scolaire, pour y noter ses petites joies de la journée et en être reconnaissant. Le simple fait d’extraire mentalement les moments qui nous ont fait du bien, qui nous ont touchés, apporte un bien-être exceptionnel. Je suis quelqu’un d’assez visuel, j’arrive donc à revivre la scène et les sensations qui l’ont accompagnée, pour une double dose de bonheur !

J’ai tenté, comme l’auteur, de partager cette habitude avec ma famille au moment du dîner. Si ça les a beaucoup amusés au début (et que je me régalais de leurs réponses), j’ai rapidement admis que le côté systématique les rebutait et transformait la séance en contrainte. Je me contente donc maintenant de remplacer certains soirs la question « tu as passé une bonne journée ? » par « qu’est-ce que tu as aimé aujourd’hui ? ». Essayez, vous verrez toute la différence.

Ça aide à réaliser que même les journées les plus pourries et les plus insignifiantes recèlent de petites pépites, et qu’on a de la chance de les vivre. J’ai tellement pris conscience de cela, que je parviens maintenant à déceler sur le vif les moments de gratitude, pour en profiter à fond et éventuellement les prolonger. Comme un jeu, il m’arrive de les provoquer volontairement, même si les meilleurs restent ces moments de grâce totalement impromptus.

 

Prendre du temps pour soi : Morning ou Evening routine

Que vous soyez du matin ou du soir, peu importe, l’objectif étant de se réserver un créneau pour prendre du temps pour soi et se recentrer sur nous-même. Je vous renvoie à l’article que j’avais écrit sur le sujet, je suis plutôt de la team « miracle evening », vous l’aurez compris ! Mon petit rituel se compose d’un moment de détente, d’une routine bien-être avec soin du visage et du corps, la diffusion d’huiles essentielles et une bonne lecture.

J’aimerais vraiment y ajouter la méditation, que je n’ai pas encore réussi à tenir sur le long terme pour le moment. Mais je ne désespère pas, je vais me refaire un petite challenge 21 jours dans les mois qui viennent pour tenter d’ajouter cette bonne habitude à mon miracle evening.

 

Finalement, le but profond de toutes ces petites habitudes, c’est de faire en sorte que chaque journée compte. De s’ancrer dans le présent, prendre du plaisir dans les petits gestes du quotidien car mis bout à bout ce sont eux qui font une vie. Se donner aussi un minimum d’autodiscipline, d’automatismes pour avancer vers ses objectifs, qu’ils soient d’ordre personnel ou professionnel.

J’aime beaucoup cette citation du Dalaï Lama :

Sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée.

 

Et vous, est-ce que vous avez de bonnes habitudes qui embellissent votre vie ? Quelles sont celles que vous aimeriez intégrer à votre quotidien ?

11 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *