À la découverte d’Amsterdam

La semaine dernière, j’ai passé trois jours à Amsterdam… vous devez le savoir si vous me suivez sur Instagram où j’ai partagé quelques photos de mes coups de coeur !

On est parties entre filles, avec ma copine Cécile (fondatrice de GreenMa) et on a ADORÉ ! Il faut dire que la ville est magnifique, que le temps n’était pas si pourri que ça malgré les prévisions très pluvieuses et qu’on a des goûts très similaires en terme d’alimentation, style, centres d’intérêts… c’était donc plutôt cool, et pas très compliqué pour se mettre d’accord sur le programme du séjour !

On s’est beaucoup aidé des guides sur Amsterdam de Victoria qui regorgent de bonnes adresses, même s’il a fallu faire des choix car en un peu moins de 3 jours, difficile de tout faire / tout voir. D’autant plus que l’on avait envie aussi de flâner dans la capitale à vélo, c’est tellement agréable de pouvoir découvrir une ville les cheveux au vent !

C’est parti pour le compte-rendu de ces presque 3 jours, ce que l’on a fait, ce que l’on a aimé et tous les conseils pour profiter au maximum de cette Venise du Nord :

 

 

un

SE LOGER – SE DÉPLACER

Je suis partie de Lyon en avion avec la compagnie KLM, en réservant le billet 1 mois à l’avance le prix était très correct et le service parfait. Il faut à peine plus d’une heure pour rejoindre Amsterdam, avec un grand choix d’horaires, ce qui permet d’en profiter au maximum sur place.
Par contre au retour, prévoyez d’arriver en avance à l’aéroport, la sécurité ne plaisante pas avec le contrôle des bagages ! Chaque valise cabine est ouverte et contrôlée soigneusement, et la fouille au corps est… comment dire… très intime lol Je vous déconseille de ramener du cannabis en souvenir !

On a logé dans un airbnb situé à l’ouest de la ville, juste au-dessus du Vondelpark, c’est un quartier résidentiel très agréable et bien placé que je vous recommande. Il est à 3 arrêts de tram et 1 arrêt de train de l’aéroport, on y est donc en une vingtaine de minutes (à moins de se perdre en arrivant ce qui a été notre cas, sous la pluie et sans carte = mauvaise idée !). On rejoignait le centre ville en une dizaine de minutes à vélo et on était très proche du quartier des musées, qui sont quasiment tous regroupés autour d’une grande place.

Par contre je vous conseille de vous y prendre à l’avance, car les logements sur Amsterdam ne sont pas donnés et partent très vite. On a fait 5 demandes sur airbnb qui n’ont pas abouti (pas de réponse, ou logement plus disponible) ce qui nous a fait perdre pas mal de temps, donc a deux semaines de partir le choix était plutôt restreint et les prix s’envolaient !

Amsterdam

 

On s’est déplacé intégralement à vélo, étant donné que la météo a été plus clémente que prévu. Quel bonheur, ça permet de quadriller toute la ville facilement, sans s’épuiser (mes jambes se souviennent encore de mon séjour à Londres en décembre tout en bus / à pied dans le froid !). J’ai loué le mien dans un bike shop près de notre logement pour 9€ la journée, la plupart des boutiques vendant des vélos proposent également des locations (prévoir 50€ en espèces pour la caution).

Il faut un peu de temps pour s’y habituer, ils ont tendance à rouler très vite à vélo, il vaut mieux tenir la droite car on se fait doubler à toute allure avec le tintement des sonnettes ! Les cyclistes partagent les voies des deux roues avec les scooters, ce qui peut être surprenant et parfois dangereux, et pour se garer bon courage… on est censé les laisser uniquement aux emplacements pour vélos, mais ils sont totalement saturés. On fait donc comme on peut, les poteaux et gardes-corps des canaux en sont complètement recouverts !

D’un point de vue pratique, je vous conseille d’emporter une grande étole car même au mois d’avril alors qu’il faisait 25° en France, là-bas les températures étaient moins clémentes. À vélo on a vite froid avec le vent de face, d’ailleurs toute Amstellodamoise qui se respecte est enveloppée dans une belle écharpe XXL (j’ai d’ailleurs beaucoup aimé leur look simple et confortable, mais qu’elle arborent avec beaucoup de style).

 

deux

À FAIRE – À VOIR

 

Le jardin botanique Hortus Botanicus (entrée 9€)

C’est un peu le passage obligé lorsque l’on se rend à Amsterdam et que l’on aime la verdure, et à force de voir des photos sur Instagram on avait très envie d’y faire un tour !
Il n’est pas très grand, mais en plein centre ville c’est assez rare et rafraîchissant. J’ai bien aimé la serre tropicale et celle aux papillons, même si on en a vite fait le tour. On était un peu déçu de l’entretien, certaines plantes n’étaient pas en très bon état, la saison à la sortie de l’hiver n’est peut-être pas la plus propice. Et le coin des plantes carnivores était presque inexistant, alors qu’on se faisait une joie de les découvrir… mais ça vaut quand même le coup d’oeil, vous aurez peut-être plus de chance lors de votre visite !

Amsterdam

 

♢ Le musée d’art contemporain et de design Stedelijk (entrée 15€)

On a un peu hésité pour le choix du musée, Cécile ayant déjà visité celui de Van Gogh lors d’une précédente visite (et vu la queue à l’entrée, c’est pas plus mal !), on a finalement choisi l’art moderne.
Il propose des oeuvres de 1850 à nos jours, d’artistes et designers mondialement connus : Roy Lichtenstein, Barnett Newman, Marcel Wanders, Pablo Picasso… mais aussi des artistes néerlandais comme Piet Mondriaan, Chris Beeckman, Gerrit Rietveld.
La partie que j’ai préférée est celle consacrée à la vie des amstellodamois des années 50-70 : au travers de films en noir et blanc, on y voit le vélo comme moyen de locomotion favori déjà à l’époque, des interviews d’habitants, des jeunes profitant de leur insouciance en se jetant et nageant dans les canaux de la capitale…

Il n’est pas très grand non plus, la visite se fait entre une et deux heures, et on a a disposition des boîtiers pour faire un audiotour (même s’il ne fonctionne pas dans toutes les salles).
La boutique du musée est une vraie attraction (c’est là qu’on a passé quasiment le plus de temps !), avec de jolies marques de déco et accessoires scandinaves (ferm living, house doctor…), de la papeterie, des jouets pour les enfants (on peut accéder au shop sans payer l’entrée).

Amsterdam

 

♢ Se balader dans la ville

L’un des avantages du vélo, c’est que l’on peut se déplacer rapidement dans la ville en en prenant plein les yeux, car il y a pas mal de jolies choses à voir. J’ai adoré l’architecture, avec ses bâtiments en briques et ses canaux, tout est cohérent, harmonieux, esthétique on a été bluffé par la propreté de la ville.
C’est agréable de faire le tour des canaux autour du centre ville, et notamment du côté des « 9 Streets » entre le quartier Jordaan et Old Town. Il y a plein de petites boutiques, coffee shop et petits restos sympas.
Dans le centre ville historique, même si le lieu est pris d’assaut par les touristes et qu’il y a des embouteillages sur les pistes cyclables, il faut passer voir la place Dam avec le Palais Royal, le théâtre, le marché aux fleurs.

C’est agréable également de traverser les parcs, on a surtout arpenté le Vondelpark qui était sur notre chemin pour se rendre dans le quartier des musées.

Je vous déconseille le marché Albert Cuypmarket dans le Pijp, qui est certes immense, mais sans grand intérêt (il ressemble pas mal aux marchés que l’on peut trouver en France, avec de l’alimentaire , et des vêtements, accessoires cheap made in China !).

Amsterdam

 

trois

OÙ MANGER – SORTIR

La cuisine traditionnelle des Pays-Bas ne m’attirant pas particulièrement, on a plutôt cherché des adresses modernes et veggies, et on n’a pas été déçu ! Amsterdam regorge de petits restos pour le brunch, lunch, plutôt healthy, végétariens voire véganes à la déco hyper chaleureuse. On se sent comme à la maison et on s’est vraiment régalé !

♢ Ree7

On est tombé par hasard sur cette adresse alors qu’on avait très faim en se baladant dans les « 9 Streets », et on est plutôt bien tombé. De la déco canon, au sandwich aux légumes fondants et pain complet servi à l’assiette, tout était réuni pour passer un bon moment.

Amsterdam

 

♢ Beter & Leuk

Le gros coup de coeur du séjour, je vous recommande vraiment cette adresse pleine de saveurs où l’on se sent bien. Tous les plats sont bio, végétariens, il y a aussi des options véganes, sans gluten… de quoi faire plaisir à tout le monde ! Une belle démonstration que la cuisine healthy-veggie est loin d’être fade et triste. Le service est un peu long car tout est fait à la demande sous nos yeux, mais ça en vaut la peine, et les trois jeunes femmes qui tiennent le lieu sont adorables. Je ne vous parle même pas du brownie à la patate douce accompagné d’un chaï latte… mes papilles s’en souviennent encore ! On n’avait plus envie de partir, on a du y rester plus de 2 heures !

Amsterdam

 

♢ Stach

Il s’agit d’une enseigne naturelle et saine pour manger sur le pouce, sur place ou a emporter. On en trouve partout dans la ville, on s’est arrêtées à celui de Haarlemmerdijk pour un petit encas et boire un thé. Il y a des jus, des salades, de bonnes choses à tartiner comme du houmous, du pain frais, des cookies… parfait pour faire une petite pause.

♢ De hallen

C’était à l’époque le hangar pour les premiers tram électriques d’Amsterdam. Le lieu, dans un style loft industriel, a été très bien réhabilité pour en faire un centre des médias, de la mode, de la culture, mais aussi une sorte de « foodmarket » couvert appelé FoodHallen.
Je m’attendais à des Halles comme chez nous avec des étals et des comptoirs où l’on peut manger, mais il s’agit en fait d’une concentration de petits restos où l’on se sert au comptoir, puis on s’installe sur les tables disposées au centre. Chacun peut choisir ce qui lui plaît, du chinois, viêt, japonais, mexicain, hamburger, viande grillée… il y a vraiment de tout.
On a beaucoup aimé l’effervescence du lieu, la jeunesse amstellodamoise se retrouve ici en toute décontraction pour manger un bout, boire un verre, et même danser car il y a des DJ en live le vendredi soir (et apparemment des concerts le mardi soir). On y a passé deux soirées, c’était tout proche de notre airbnb, et il y a un grand parking à vélos en sous-sol !

 

quatre

UN PEU DE SHOPPING

Amsterdam regorge de petits concepts store déco – green – hipsters qui valent le coup d’oeil et font partie de la visite à part entière ! On ne s’est pas fait prier, même si on n’a pas réussi à voir tout ce qu’on avait noté.

♢ &K

Plutôt axé déco, il regorge de jolies marques comme ferm living, Hay, Herschel, Normann Copenhagen, il y a aussi pas mal d’accessoires, de bijoux… Je me suis trouvé une jolie trousse de toilette monochrome Hay design.

♢ Restored

Encore une belle adresse au style scandi-cali, minimaliste et qualitative. Pas mal de créateurs pas forcément connus, des plantes, des céramiques, les sacs Matt & Nat…

La rue Haarlemmerdijk au nord-ouest de la ville est bourrée de petites boutiques où l’on a envie de tout acheter ! Je vous conseille de l’arpenter à pied pour ne rien manquer !

♢ Kolifleur

La boutique est vraiment très belle et photogénique, mélange de plantes grasses, affiches, maroquinerie, bijoux flottants et sélection de vêtements de seconde main. Elle est plus intéressante pour les yeux que pour y faire des emplettes, car les prix de l’occasion sont plutôt élevés (j’y ai vu des articles COS quasiment au prix du neuf).

Amsterdam

 

♢ Marqt

Ce n’est pas vraiment une adresse shopping à proprement parler, mais si vous êtes comme moi vous aimez peut-être visiter les magasins alimentaires quand vous êtes à l’étranger ! Il s’agit là d’une enseigne de magasins bio, un peu comme La Vie Claire mais plutôt version Whole Food si vous connaissez. Les lieux sont vraiment beaux, et tout fait envie.
Ils ont une belle sélection de plats, salades, wraps, tartinades pour pique-niquer ou manger rapidement (certains ont même un petit comptoir à l’entrée pour manger sur place). Par contre le coin hygiène est réduit à son strict minimum (dentifrice, savon, hygiène intime), ne vous attendez pas à y trouver des marques de cosmétiques green. Je suis quand même repartie avec de jolies brosses à dent en bambou pour toute la famille !

On retrouve dans le centre ville bondé toutes les grandes enseignes, je ne vois donc pas l’intérêt d’y faire un tour (je n’y vais déjà pas ici !). Mais je suis quand même allée jeter un oeil chez & Other Stories dont j’aime bien le style (on trouve certaines pièces fabriquées au Portugal ou en Turquie), chez Dille & Kamille (la boutique est vraiment belle et les prix très abordables), et à de Bijenkorf l’équivalent du Printemps (j’ai d’ailleurs été pas mal déçue, j’y allais surtout pour la sélection déco qui est très réduite).

Vous trouverez toutes les adresses sur la carte (si elle s’affiche bien chez vous, je crois qu’il faut être connecté à sn compte google !). J’espère que ce récit vous donnera envie de visiter Amsterdam. J’ai vraiment beaucoup aimé cette ville, même si les effluves incessantes de cannabis sont particulières !

 

Est-ce que vous aimeriez y aller ? Qu’est-ce qui vous fait envie ? Si vous connaissez, n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses dans les commentaires, j’y retournerai à coup sûr avec mon homme 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *