Bilan du challenge oil pulling

Ça y est, le challenge oil pulling sur 21 jours s’est terminé dimanche… et pour tout vous dire je suis plutôt soulagée ! Merci à toutes celles qui m’ont accompagnée dans cette aventure, c’était chouette pour cette première édition de pouvoir échanger avec vous, se motiver et se donner quelques astuces.
Voici donc le bilan de cette expérience un peu étrange, que ce soit dans la pratique et par rapport aux résultats tant attendus… je vais partager mon point de vue, mais aussi le vôtre au travers de tous les messages que vous m’avez laissés ici et sur les réseaux sociaux.

unEN PRATIQUE

J’avais prévu de réaliser mes séances d’oil pulling à jeun le matin sous la douche avec de l’huile végétale de coco. Alors techniquement, ça ne s’est pas passé comme ça, puisque je déjeune avant de prendre ma douche généralement… Je voulais en profiter insidieusement pour me lever plus tôt, prendre ma douche tranquillement pendant que les enfants dorment encore, mais c’est bien connu il vaut mieux éviter de bousculer plusieurs habitudes à la fois ! En plus je ne sais pas vous, mais je suis complètement épuisée ces dernières semaines, je ne sais pas si c’est lié au temps fluctuant ou au changement de saison, mais j’ai un mal fou à sortir du lit le matin.

Bref, je n’ai pas réussi une seule fois à le faire à jeun, mais je ne pense pas que ce soit d’une importance capitale ! J’ai testé plusieurs possibilités pour voir celle qui me convenait le mieux : sous la douche, en me maquillant, en travaillant devant l’ordinateur… Ça s’adapte bien à toutes les situations, à part quand je me lave les cheveux, car la tête sous l’eau avec la bouche pleine, on a vite fait de suffoquer ! Il me semble par contre qu’il est préférable de le lier à une activité en particulier, afin de s’en souvenir plus facilement, car la grosse difficulté pour moi a été de ne pas oublier… oui, j’ai zappé l’oil pulling plusieurs fois dans ma routine du matin, je dirais trois ou quatre fois. Et je suis chez moi en ce moment, donc je n’ose pas imaginer si j’avais été dans le speed le matin pour me préparer avant d’aller au boulot !

Pour ce qui est de la durée, j’enclenchais systématiquement le minuteur de mon téléphone sur 20 min pour ne pas être tentée de faire ça vite fait bien fait ! Ça ne m’a posé aucun problème la première semaine, l’attrait de la nouveauté aidant, je trouvais même agréable le fait de faire de la gymnastique faciale avec l’huile dans la bouche. Mais dès la deuxième semaine, ça a commencé a être plus compliqué : ça m’ennuyait vite, je trouvais le temps très long, et je n’avais qu’une envie, recracher au plus vite ! Ça m’est d’ailleurs arrivé à quelques reprises d’écourter à 15 min parce que j’avais un truc à faire ou un coup de fil à passer.

Enfin pour le choix de l’huile, j’ai donc commencé avec l’huile de coco comme prévu. Et ça s’est avéré très laborieux : la texture beurrée me donnait des hauts le coeur de bon matin, il fallait vraiment que je me motive pour mettre la cuillère dans la bouche. J’ai commencé avec une cuillère à soupe, mais je l’ai vite troquée contre une petite cuillère à café car ça faisait trop d’huile dans la bouche. On salive beaucoup en faisant circuler l’huile, ça devient donc vite compliqué à gérer, j’étais obligée d’en cracher un peu en cours de route pour pouvoir continuer !

Bilan oil pulling

Vous avez été nombreuses à ne pas supporter la sensation de l’huile solide dans la bouche, au point d’être obligées de recracher sur le champ et de ne pas pouvoir aller plus loin pour cause de nausées… Vous étiez plusieurs à préférer plutôt l’huile de sésame, j’ai donc décidé de passer à celle-ci à mi-chemin pour voir si elle était plus confortable. Alors en effet, c’est bien plus agréable au moment de la mise en bouche, elle est déjà liquide on évite donc la texture hyper écoeurante de la coco. Par contre j’aime moins l’arrière goût qu’elle laisse dans la gorge, car il ne faut pas se leurrer il y a toujours une petite quantité qui est avalée sans le vouloir. D’ailleurs vous avez été quelques unes à ingurgiter la totalité par inadvertance, ça arrive visiblement au début il faut s’y préparer !

deuxLES RÉSULTATS

Le premier résultat attendu pour moi était le côté blanchiment des dents… et si j’ai eu l’impression qu’il y avait un petit effet dans ce sens au début, j’ai vite remarqué que ce n’était pas fou fou (d’où le manque de motivation par la suite !). Alors c’est sûr que l’on sent un effet « nettoyage en profondeur » dès le premier essai, la bouche est nette après avoir recraché l’huile, les dents sont toutes douces comme polies. On se dit que ça doit forcément avoir un effet sur le tartre et l’email, mais pas vraiment en fait, en tout cas pas sur moi. Vous avez été plusieurs à ressentir un peu la même chose « c’est bien parti » au début, et puis « ah nan pas vraiment » par la suite. J’ai essayé de vous faire une petite photo avant/après, mais ce n’est pas vraiment probant, ça dépend tellement de la luminosité et de la photo (j’ai l’air d’avoir les dents plus blanches avant qu’après ^^). Mais bon croyez moi sur parole, ce n’est pas la solution du siècle !

Bilan oil pulling

Pour ce qui est du côté « renforcement de l’immunité », là encore je ne peux pas dire que je sois convaincue. Et pour cause, je suis tombée malade en plein milieu du challenge, petit coup de froid avec mal de gorge et nez qui coule. Bon je ne m’attendais pas à un effet magique à ce niveau là, il ne faut pas rêver… Mais mon rhume ne s’est pas transformé en bronchite ou rhino-pharyngite comme souvent, donc ça a peut-être joué sur les défenses de l’organisme. Difficile de savoir, il y a tellement de facteurs qui entrent en compte !

Par contre, là où l’on rencontre un vrai bénéfice, et nous sommes nombreuses à être d’accord, c’est sur le bien-être et le confort de la bouche. Vous avez été plusieurs à me dire que vous aviez les gencives moins sensibles, ou que ça avait arrêté des saignements. De mon côté aussi, j’ai tendance à avoir les dents et les gencives sensibles, d’autant plus lorsque je suis fatiguée, et j’ai trouvé que je n’avais pas eu ce genre de désagrément pendant la cure. Pour la petite anecdote, je me suis brulé la langue et le palais en mangeant un croque-monsieur bien trop chaud, et il m’a semblé que ça a cicatrisé plus vite que d’habitude et que les douleurs sont passées presque inaperçues.

En ce qui concerne la diminution des envies sucrées dans la journée, je n’ai rien remarqué de mon côté. Il faut dire que lorsque je suis fatiguée, mon corps a tendance à réclamer du sucre pour avoir plus d’énergie, et ça n’a pas manqué, j’étais plus attirée par les douceurs qu’en temps normal. Mais vous avez tout de même été une ou deux à ressentir cet effet positif, même s’il est difficile de dire que ce soit complètement lié à l’oil pulling.

 

Pour résumer, je ne suis pas vraiment convaincue par la technique de l’oil pulling. Même au bout de 21 jours, temps nécessaire pour instaurer une nouvelle habitude, elle n’a pas réussi à entrer de manière spontanée dans ma routine matinale. Très certainement car je n’en ressens pas de bienfaits particuliers, mais plutôt une contrainte pas forcément agréable.
Ça me paraît assez contraignant et difficile de l’appliquer au quotidien, à moins de travailler de chez soi ou d’avoir beaucoup de temps pour se préparer le matin. Et on a vite fait d’oublier dès qu’on est à l’extérieur, que l’on part en week-end ou en déplacement professionnel.
Il faut vraiment tester pour se faire son propre avis, certaines ont tellement apprécié qu’elles ne se verraient plus s’en passer le matin, c’est vraiment une question de goût et de ressenti. Pour ma part, je ne me vois pas recommencer sous forme de cure longue comme celle-ci, mais j’y penserai ponctuellement sur quelques jours lorsque j’ai les gencives sensibles, un aphte, ou une brûlure dans la bouche.

 

À celles qui ont participé, n’hésitez pas à partager votre bilan dans les commentaires ! Et aux autres, est-ce que ça vous tente d’essayer, il n’est jamais trop tard ?! Le nouveau challenge pour juin arrive dans la semaine 😉

 

15 Comments

  • Julia dit :

    Ah ben je suis bien contente de lire ce résumé ! J’ai commencé le challenge en même temps que toi et j’ai tenu.. 3 jours !! Le premier matin, j’ai eu des hauts le cœur mais j’ai réussi à tenir 10mn, au bout desquelles j’ai brutalement tout recraché sur un haut le cœur, justement. Les autres jours, je manquais vomir à chaque fois que je mettais l’huile dans la bouche. La sensation passait mais je salivais tellement que je ne pouvais pas tout garder dans la bouche et au bout de quelques minutes, je recrachais (plus de salive que d’huile, d’ailleurs). Et au bout du 4me jour, j’ai vraiment eu peur de vomir donc j’ai arrêté. Du coup je suis contente de voir que ça ne blanchit pas tant que ça les dents, ça m’aurait embêtée de me forcer ! En revanche, la protection des gencives est quelque chose que je recherche. Peut-être qu’on peut essayer de se masser les gencives au doigt, par exemple ? J’essaierai tiens ! Merci pour ce compte-rendu en tout cas ! :))
    Bonne journée !

    • Hello Julia,
      C’est marrant car ça a eu l’air d’être de pire en pire pour toi, alors que moi j’ai eu tendance à m’habituer au fil des jours et à moins ressentir cette sensation de hauts le coeur ! Oui c’est clair que ça fait beaucoup saliver, à la fin on a l’impression que c’est complètement liquide et que ça ne sert donc à rien (c’est encore plus le cas avec l’huile de sésame). Je suis déçue par les résultats, d’autant plus que la fameuse cure de cocowhite qui avait fait tant de bruit et qui avait l’air de bien fonctionner était à base d’huile de coco (mais il y avait peut-être un ingrédient secret – et pas très naturel – en plus dans la formule !).
      En effet ça me paraît efficace pour protéger les gencives, et oui je pense que si tu les masses avec de l’huile de coco (plus solide donc plus pratique) ça devrait avoir le même effet 😉
      Belle journée à toi et merci pour ce retour d’expérience

  • Je n’ai pas fait le challenge, mais j’en retiens une chose, à utiliser en cas de faiblesse, douleur, irritation de la bouche. C’est naturel, ça a l’air efficace alors je trouve ça très intéressant. Une petite question, mis à part l’huile de coco ou de sésame, penses-tu qu’on puisse essayer avec une autre ?

    • Hello,
      Exactement, tu résumes bien le plus gros intérêt de l’oil pulling 😉 L’huile de coco et de sésame sont les deux huiles les plus conseillées pour la pratique de l’oil pulling (pourquoi ? je ne sais pas !), mais ça doit fonctionner à mon sens avec n’importe quelle huile végétale de qualité.
      C’est comme pour le démaquillage à l’huile, certaines s’y prêtent plus de par leurs propriétés et viscosité, mais toutes ont la capacité de dissoudre le maquillage et la saleté. Ça doit être pareil dans la bouche pour décrocher les bactéries, plaque dentaire, restes alimentaires… Même avec une huile d’olive trouvée dans le placard de la cuisine tu devrais pouvoir soulager une irritation de la bouche 😉
      À bientôt

  • Florence dit :

    Hello, Laurence!
    Bravo à toi et à toutes celles qui ont tenté ce challenge! J’avoue ne pas avoir été tentée car je suis très vite dégoûtée avec du gras dans la bouche… et vos retours ne me donnent guère envie de me forcer.
    Mais merci pour ce retour instructif.
    A bientôt

    • Coucou Florence,
      Oui je comprends, je n’ai pas de soucis avec les textures grasses de manière générale, donc j’imagine ton dégoût !
      J’espère que les prochains challenges te conviendront plus 😉
      À bientôt

  • J’avais essaye mais je n’ai tenu que 3 jours… Il me semble que le sesame est recommande car c’est l’huile taditionnellement utilisee en medecine ayurvedic 🙂

    • Hello,
      Vous êtes nombreuses pour qui la limite a été 3 jours ! Merci pour l’info, je trouve pourtant la coco plus efficace car plus épaisse, elle me laissait la bouche plus nette… mais bon je ne suis pas sûre que le choix de l’huile végétale soit si importante que ça (l’important étant de le faire régulièrement, ce qui n’est pas gagné !)

  • Joli colibri dit :

    Bonjour,

    J’ai également participé au challenge. Le mot challenge est ici très bien choisi! En effet, la texture solide de l’huile de coco m’a immédiatement donné des hauts-le-coeur mais une fois liquide ce n’était finalement plus si désagréable. Ce qui a été le + difficile pour ma part c’est de ne pas parler pendant 15 à 20 min, un vrai supplice lol et un bonheur pour mon chéri ;-).
    Au niveau du blanchissement je n’ai pas non plus vu de différence.
    J’avais souvent entendu parler du oil pulling et de ses bienfaits donc je ne doute pas que cette cure nous a été bénéfique, peut-être pas là où on l’attendait 🙂

    • Hello,
      Ah ah oui, gober une cuillère d’huile de coco solide à jeun, un vrai défi ! C’est clair pas toujours facile de rester silencieuse pendant 20 min, ça fait travailler la langue des signes 😉 Le plus simple c’est de le faire avant que les autres soient levés, pas de tentation !
      En effet elle ne peut-être que positive pour le corps, mais pour voir un effet sur le blanchiment des dents il faut peut-être attendre beaucoup plus longtemps… en médecine ayurvédique c’est préconisé chaque jour toute l’année !
      À bientôt

  • Camille dit :

    J’ai tout juste commencé le challenge car j’étais en déplacement jusqu’au 15 mai… Pour ma part pas de haut le coeur, je supporte plutôt bien l’huile de coco, même si la texture beurre est assez étrange effectivement ! Je vais tester avec l’huile de sésame la semaine prochaine 🙂
    J’ai tenu toute la semaine, mais c’est vrai que c’est plus facile de l’intégrer dans ma routine car je prend ma douche au saut du lit ! Par contre je ne pense pas avoir tenu les 20 minutes, plutôt 10 à mon avis, mais bon c’est toujours mieux que rien !

    J’ai fais une pause aujourd’hui, flemme du dimanche oblige ! Retour dans 15 jours pour voir les résultats 🙂

    • Hello Camille,
      Bravo à toi, tu pourras te faire ton propre avis, on est tous différents la preuve ça a l’air de bien te convenir. Si la coco ne te pose pas de problème, je te conseille de rester sur celle-ci que je la trouvais plus efficace (elle reste plus épaisse en bouche), même si c’est la sésame qui était utilisée traditionnellement (ils n’avaient peut-être pas de coco en Inde !). Même 10 min ça devrait porter ses fruits si tu le fais régulièrement, je pense qu’il faut tenir sur la durée pour voir de réels effets. Tu me feras un retour, je suis curieuse 😉
      À très vite

  • Claire dit :

    Coucou, me re-voillà !
    Je fais exactement le même constat que toi, Laurence… !
    Moi je n’ai tenu que 2 semaines…
    J’ai trouvé également a coco plus efficace côté hygiène buccale à mon avis (haut le coeur seulement la première fois car j’en avais pris une trop grosse quantité à l’état solide… alors quand ça fond tout à coup… au-secours !)…
    Et désormais, de temps en temps, je fais un bain de bouche (assez court) mais pas pour le côté blancheur…
    A bientôt !!

    • Coucou Claire,
      Tu me confortes dans mes ressentis et conclusions 😉
      C’est une bonne astuce naturelle ponctuelle, mais qui n’a pas forcément sa raison d’être dans une routine quotidienne (et ça nous arrange bien car c’est franchement fastidieux lol)
      Bise

  • freD dit :

    je fais ce nettoyage à l’huile depuis plus d’un an et j’adore ça , au point de le faire 2x par jour.
    A l’huile de coco dont j’adore la texture solide et fondante, l’odeur et le goût (je dois être bizarre!)
    je le fais le matin à jeun en me preparant et en preparant le petit dejeuner et le soir en rentrant de la promenade des chiens avant de diner
    je n’oublies pas et lorsque je ne peux pas le faire (jogging au lever par ex) je trouve un moment à distance des repas dans la journée
    je n’ai aucune idée des bienfaits sur moi quoique en y reflechissant je n’ai pas été malade du tout depuis que je le fais , mais savoir si c’est lié
    j’ai essayé aussi l’huile de sesame et l’huile de tournesol (plus neutre en goût) je reviens à l’huile de coco pour sa texture
    bonne continuation
    freD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *