Liste de mes envies | Une cuisine sans plastique

cuisine sans plastique

C’est un sujet dont j’ai envie de vous parler depuis un moment, mes recherches ne sont pas complètement abouties, mais je me suis dit que ce serait justement intéressant d’en parler et échanger nos idées !
Dans ma recherche de minimalisme et d’un mode de vie plus sain, je me suis bien sûr intéressée très rapidement aux objets en plastique qui nous entourent, de leur impact sur l’environnement mais aussi de leur médiocre durée de vie. Faites l’inventaire chez vous, vous verrez à quel point nous sommes envahis sans même nous en rendre compte !

Alors oui, souvent le plastique c’est pratique, facile à nettoyer et pas très cher à l’achat… Mais avez-vous pensé au temps qu’il va vous durer, cet objet cheap et peu solide ? Je ne vous apprends rien j’imagine, si je vous dit qu’ils sont très polluants à produire, comme tous les procédés à base de pétrochimie, mais aussi difficiles à recycler et qu’ils mettrons des millénaires à se dégrader. Julie de Banana Pancakes en parle mieux que moi dans l’un de ses derniers articles.

Quand j’ai pris conscience de cela il y a plusieurs années, j’ai commencé par faire l’inventaire chez moi de ce que je voulais remplacer et j’ai vite réalisé que ça n’allait pas se faire en un jour vu l’ampleur des dégâts (et encore, je ne pense pas être parmi les plus mauvaises élèves, car je n’ai jamais beaucoup apprécié ce matériau, mais j’ai comme tout le monde été souvent tentée par le côté pratique et abordable).

Mon premier réflexe, le plus logique, a donc été d’arrêter de faire entrer des objets en plastique chez moi, à commencer par les sacs de course. À chaque fois que je fais un achat, même le plus anodin, je me demande de quoi il est constitué, et si je peux trouver une autre alternative plus durable (et souvent plus qualitative, ce qui implique un budget plus important mais pour un objet qui vieillira mieux et que je prendrai plaisir à utiliser au quotidien – la logique du « moins mais mieux »). Ce réflexe entre très vite dans les habitudes, devient un petit jeu très amusant (oui je peux passer des heures sur le net à chercher le « truc parfait », même pour une simple paire de ciseaux !). Bon ok, certains y verront une perte de temps, mais je peux vous dire que ça m’a évité une quantité d’achats inutiles souvent impulsifs (oh, c’est trop mignon et en plus c’est pas cher !) et au final m’a permis d’économiser de l’argent. Je tiens à préciser que je ne suis pas du tout parfaite, et qu’il m’arrive parfois de « replonger », mais sans avoir longuement réfléchi avant. Dernier exemple en date, j’ai acheté il y a quelques semaines une brosse Tangle Teezer pour ma fille… Je n’en pouvais plus de l’entendre hurler à chaque démêlage de ses cheveux fins et bouclés, et je n’arrêtais pas d’entendre dire que celle-ci était LA solution pour ce type de problème. Bref, après 6 mois d’hésitation, j’ai été faible et me suis laissée tenter !

Le deuxième réflexe a été de commencer à me constituer une liste des objets que je souhaitais acquérir au fur et à mesure, en remplacement de ceux qui allaient vite montrer des signes d’épuisement. C’est un processus qui est assez long, d’une part car je ne souhaite pas me débarrasser des « coupables » en les jetant (si vous me suivez depuis quelque temps vous savez que je trouve ça improductif : on pollue et en plus on gaspille). D’autre part, c’est un sacré budget, souvent un vrai investissement de se tourner vers de belles pièces durables, et à moins de gagner au loto, difficile de tout acquérir d’un coup !

C’est la cuisine qui a attiré mon attention en premier, car c’est là je trouve que l’on accumule le plus de plastique, et qu’il s’avère être le plus toxique (vous n’êtes pas sans savoir que les particules de plastique migrent dans l’alimentation, d’autant plus s’ils sont chauffés). Mon impératif était d’abord de remplacer mes boîtes de conservation en plastoc (les fameux tupperwares !), par leurs homologues en verre (même si le couvercle reste en plastique, c’est tout de même un bon compromis). J’ai donné ceux qui pouvaient être encore utilisés, jeté ceux qui étaient très abîmés et tâchés (la sauce tomate ne fait pas bon ménage avec le plastique), j’en ai gardé quelques uns pour le goûter des enfants et les pique-niques. J’ai inverti également dans des bocaux en verre « Le Parfait » pour conserver les produits de base achetés en vrac et des conserves entamées. Je peux vous dire que ces deux gestes simples ont tout changé, et que je suis impatiente d’avoir une cuisine complètement durable !

Mais le chemin est encore long, voici le contenu de ma liste pour une cuisine sans plastique :

#1 Deux planches en bois de tailles différentes
J’ai actuellement une grande planche en bois IKEA, pas très maniable car lourde, et dont la poignée en métal s’est décrochée après que le bois ait gonflé à cause de l’eau ! J’ai aussi 3 planches en plastique, pratiques mais bien usées (et moches !).
J’aimerais investir dans une grande planche et une plus petite, en bois d’olivier par exemple qui est bien dur et résistant. Il faut bien faire attention à ce que ce soit un morceau de bois entier (je ne sais pas comment le dire autrement !), car ce sont la plupart du temps des lamelles de bois collées entre elles. Elles ont tendance à se décoller avec l’humidité, et la colle au contact de produits alimentaires ne me paraît pas top (éviter celles du géant suédois) !

#2 Une cocotte en fonte
Cela fait des années que l’on veut s’en offrir une, mais vu le prix il y a toujours quelque chose de plus urgent (ou de plus intéressant !) à acheter. Je fais confiance aux marques Le Creuset et Staub, même si la deuxième à ma préférence en terme de design ! J’ai ragé après avoir manqué une vente privée très intéressante, je vais essayer de me la faire offrir à noël en cadeau commun.

#3 Des casseroles et poêles en acier / fonte / inox
Nous avons actuellement une batterie de cuisine en Téflon (de la marque Téfal pour ne pas la citer !), et je pense que tout le monde sait maintenant que ce matériau n’est pas très sain car dès qu’il s’abîme un peu, les particules de plastique qu’il contient migrent dans la nourriture. Et dieu sait qu’à l’allure où s’use le revêtement, on a tendance à pousser un peu la durée de vie. C’est le cas pour nous, je vous avoue que certaines auraient besoin d’être remplacées, mais nous n’avons pas encore réussi à nous mettre d’accord sur la solution de remplacement. C’est le point qui nous fait le plus peur, ayant été élevés au Téfal et après n’avoir toujours utilisé que ça, on craint que les autres matériaux accrochent à la cuisson, soient difficiles à nettoyer et à entretenir… Julie dans l’une de ses dernières vidéos parle des poêles en fonte de la marque SKEPPSHULT et en a l’air contente. J’avais pensé également à celles de chez DE BUYER en acier ou inox (des produits fabriqués en France de qualité professionnelle).
Si vous avez des conseils et retour d’expérience là-dessus, je suis preneuse 😉

#4 Des moules en acier
Comme beaucoup je pense, j’ai une quantité impressionnantes de moules à gâteaux, muffins, madeleines, cakes… de tailles et formes différentes. La plupart sont en téflon, voire en silicone (je ne sais pas lequel des 2 est le pire !). J’aimerais me tourner vers des modèles en acier, et surtout identifier ceux qui sont vraiment nécessaires pour limiter leur nombre. Je me suis déjà fait plaisir avec un moule à gâteau / quiches / tartes en acier, que l’on peut trouver au supermarché à un prix très abordable (dans les 7€ il me semble) et j’en suis très contente (je peux faire des quiches, gâteaux en longueur comme sur les boards Pinterest !).

cuisine sans plastique

 

#5 Une passoire en inox
J’en ai déjà une en métal, mais qui s’avère plus décorative qu’utile ! (je m’en sers du coup pour stocker et présenter les fruits), et j’ai donc conservé celle en plastique très vieille et moche mais plus pratique. J’en aimerais une de la bonne taille, ni trop grande ni trop petite et qui égoutte bien !

#6 Des cuillères et tasses mesure
Je n’en possède pas actuellement, mais ça me paraît intéressant, surtout depuis que je prépare tous les goûters des enfants maison. Le fait de devoir sortir la balance à chaque fois m’agace un peu, donc je me laisserais bien tenter. Ce n’est pas un achat indispensable, mais bien pratique, dites mois si vous en avez si vous les utilisez souvent !

#7 Un bac à glaçons en métal
Ils sont quasiment toujours en plastique, je n’y avais donc pas pensé de prime abord. Et puis je suis tombée sur des photos (encore grâce à Pinterest, qu’est-ce que je ferais sans lui ?!) de bacs à glaçons en métal… Ce n’est pas tellement plus joli ?!

#8 Des pailles en inox
Mes enfants, comme tous les mômes j’imagine, adorent boire leur jus de fruit avec une paille ! On termine actuellement un gros paquet de pailles en plastiques Ikea, mais dès qu’il est fini hors de question d’en racheter… mais pas très envie de gâcher leur petit plaisir non plus 🙂 Je pense donc investir dans des pailles en inox et leur petit goupillon pour les nettoyer facilement.

cuisine sans plastique

Ce que j’aime beaucoup, c’est que la démarche permet en même temps de se demander ce dont on a vraiment besoin. La cuisine est un lieu où l’on accumule des tonnes d’objets plus ou moins nécessaires (beaucoup de moules différents, emportes pièces, ustensiles en tout genre…). J’avais bien aimé le livre de Dominique Loreau « 99 objets nécessaires et suffisants » où elle recense les biens dont nous pouvons parfaitement nous contenter pour vivre. Je n’arriverai jamais à autant d’épuration, on aime cuisiner à la maison et mon homme adore avoir tous les gadgets outils professionnels (de la poche à douille, à la mandoline, au siphon pour la chantilly…). Je peux vous dire que cette liste est source d’une négociation animée et de compromis nécessaires à la maison !

Pour finir, quelques liens vers des e-shops durables que j’aime bien :
LandMade
Sans-Bpa
Greenweez

Photos trouvées sur Pinterest

Et vous, est-ce que vous achetez encore du plastique ? Quelles sont les solutions de remplacement que vous appréciez ?

 

30 Comments

  • Consuelo dit :

    Gros, gros coup de coeur pour votre blog ! je m’y retrouve complètement autant par son esthétique que par son contenu dédié à une démarche qui m’est naturelle : question d’éducation je pense. Vive le less is more !

  • Daphné dit :

    Bonjour !
    J’ai fait il y a un moment la même démarche que toi dans ma cuisine (et aussi le reste de ma maison accessoirement) et pour les poêles, cet article m’a beaucoup aidé http://www.dumieletdusel.com/archives/2010/01/12/16489771.html j’ai acheté une Debuyer en tôle d’acier. Depuis, son culottage se forme doucement mais sûrement, elle ne me déçoit pas !
    Je vis seule (mais cuisine beaucoup à la fois), et en triant, je me suis rendue compte que finalement niveau récipients de cuisson je n’ai besoin que d’une poêle, une grande marmite, et d’une casserole à queue toute simple ! Pas besoin de plus ! J’utilise ma marmite comme cuit-vapeur avec 5 cm d’eau au fond, ma passoire en métal remplie de légumes se tient sur les rebords, et ensuite je pose le couvercle par-dessus.
    Pour la cuisson au four : un plat à gratin en Pyrex pour les plats qui ont besoin de mijoter, et un en acier rectangulaire pour tout ce qui doit « saisir » (gâteaux, quiches, tourtes, biscuits).
    Pas de cocotte en fonte pour moi, ça fait envie un bel objet comme ça, mais je fais déjà mes plats mijotés dans la grande marmite, ça ferait un peu double-emploi…
    Pour la conservation, je me suis pas pris la tête, j’utilise uniquement des bocaux le parfait (0,75L, 1L et 1,5L) aussi bien pour les ingrédients secs en vrac comme pour conserver les plats cuisinés au frigo, et même comme gamelle pour un repas de midi pris à l’extérieur !
    Je ne comprends pas pourquoi deux planches à découper, la seconde tu t’en sers pour quoi ?

    Astuce bon plan : pour trouver des beaux matériels de cuisine pas trop chers, pensez à l’occasion (Emmaüs, Leboncoin, vide-greniers, ressourceries) ! Cocottes en fonte, poêles en acier, casseroles inox professionnelles, moules acier, il y a du choix…

    • Hello Daphné,
      Merci pour ton message, et ton avis sur les poêles De Buyer. Les explications pour le culottages sont intéressantes, je vais montrer ça à mon homme ça devrait le rassurer 😉
      Je suis bien d’accord, si ça ne tenait qu’à mois je me contenterais de l’essentiel… mais Monsieur ne voit pas trop l’intérêts de toutes ces considérations minimalistes (et pourtant j’y travaille !!)
      J’ai aussi un plat à gratin en pyrex, et la cocotte en fonte ferait office de grande marmite.
      Je n’ai pas réussi à me limiter aux bocaux Le Parfait pour la conservation, je trouve ça peu pratique (pour un reste de lasagnes par exemple !), et quand il faut manger directement dedans c’est l’enfer (et puis on ne peut pas réchauffer son contenu au micro-ondes à cause des attaches en métal). Pas commodes non plus pour congeler des aliments. Bref, je suis très contente de mes « tupperwares » en pyrex !
      J’aimerais deux planche en bois de tailles différentes, c’est assez nécessaire chez nous car on cuisine souvent ensemble avec mon mari, chacun découpe des légumes pour aller plus vite !
      Oui très bonne idée l’occasion, on trouve parfois des merveilles. J’ai bien l’intention cette année de faire un peu plus les vides greniers (mais pas facile de se lever tôt le dimanche matin lol)

      • Daphné dit :

        En fait les attaches métal des bocaux le parfait sont entièrement démontables, il m’est arrivé de me servir de la partie basse en verre seule en guise de vase !

        • C’est bon à savoir, merci pour l’info 😉

        • padey dit :

          Nous commençons le presque zéro déchet , nous avons pas mal avançé car nous fabriquons tout nous même en cosmétiques,produits d’entretien, les goûters… encore du djob pour l’alimentation.
          Nous avons pas encore commencé en ce qui concerne le trie dans la cuisine mais en lisant vos articles je me suis pausé une question car il me semble que le pyrex n’est pas recyclable contrairement au verre?????
          Je suis fan de vos articles qui m’aide énormément et qui me rassure dans le faites que l’on ne peut pas faire tout d’un coup faute de budget pour investir.
          Merci de continuer à partager vos expériences c’est trés interressant.

  • Tout d’abord BRAVO !! J’adore ton idée de partager avec nous les « remplaçants » des fameux moules en silicone et compagnie !!
    Je suis contente de voir que pour certains trucs je les ai déjà. Étant aussi constament à la recherche de moins mais mieux pour ma maison et notre mode de vie, ta petite liste me sera d’une grande aide !!
    Coup de coeur pour les casseroles/cocottes en fonte !! Ça me rapelle les bons petits plats faits par ma grand-mère. Une chose est sure, c’est l’investissement de notre vie !! Mais c’est TOP !!
    Les pots Le parfait, sont parfaitement parfaits haha. Ceci dit, certains de mes produits en vrac, je les range aussi dans des boites Derrière la Porte. Une petite touche de fun dans sa cuisine n’a jamais fait de mal à personne
    Les pailles sont sur ma wishlist depuis un petit bout de temps, et je crois bien que je vais sauter le pas. Un bon smoothie du dimanche sans paille (puisque j’ai arrêter d’en acheter) n’a pas le même goût Puis avouons-le, en inox c’est tellement plus classe !!
    Hâte de lire tes prochains articles !! Merci pour ces découvertes !! ☺️ A très vite !!

    • Hello Patricia,
      Merci, ravie que ça puisse servir aussi à d’autres 😉
      C’est clair que la cocotte en fonte évoque les petits plats mijotés des mamies, j’adore ça pour le côté convivial, on la pose sur la table et chacun se sert comme il le souhaite !
      Bien-sûr qu’il faut te faire plaisir avec de la fantaisie si ça te plaît, pour ma part je sais par expérience que je me lasse très vite des couleurs donc je m’en tiens aux basiques (j’avais peint un mur de ma chambre en prune en emménageant, mais il a fini par me sortir par les yeux j’ai tout repeint en gris clair lol)
      Je trouve aussi les pailles très sympas, ça fait un moment qu’elles sont sur ma wishlist (j’attends qu’ils terminent ces satanées pailles en plastoc !). Finalement on est doublement gagnantes avec cette démarche, on fait du bien à la planète et on se fait plaisir, car il faut bien l’avouer, les solutions durables sont beaucoup plus jolies 🙂

  • aemi dit :

    haha! nous avons les mêmes rêves! 😉 Sus au 7ème continent!!! 😀

    • Stop au plastique ! J’ai bien aimé dans l’une de tes dernières vidéos quand tu dis « si on arrête d’acheter par exemple des produits en plastique, ils arrêterons d’en produire »… complètement d’accord, (bien) consommer c’est plus important que de voter à mes yeux 😉

  • prettyarty dit :

    j’ai acheté les pailles inox et on en est très contents! pas du tout le contact désagréable du métal, elles sont vraiment super, les enfants les ont adoptées.
    en revanche j’ai toujours la poele en téflon, la passette en plastique, la planche en plastique aussi…
    les boites de conservation sont en verre (avec couvercle plastique…) de chez ikea, mais ils servent aussi pour cuire au four. judqu’a maintenant j’en suis contente.
    comme tu dis on va pas tout jeter pour racheter, donc on verra quand tous ces ustensiles seront en fin de vie!
    bon we!

    • Hello,
      Merci pour ton retour sur les pailles en inox, ça me fait encore plus envie 🙂
      Chaque chose en son temps, je suis partisane des petits pas !
      Et oui tu as raison, ce qui est top avec le pyrex c’est qu’il passe du frigo, au congélateur, au four…des vrais produits multi-fonctions (le seul inconvénient étant qu’il ne se recycle pas)

  • Anne dit :

    Bonjour,
    je découvre ton blog avec plaisir depuis quelques jours et te rejoins dans cette démarche de simplification ! Côté cuisine, j’en suis à peu près au même stade que toi.
    Pour la pâtisserie, j’ai opté pour le pyrex (moule à cake) et céramique (moules à tarte et à gratin), qui se lavent très facilement et permettent de couper directement dans le moule, ce qui n’est pas idéal avec le métal. Reste à changer les moules à muffins en silicone, mais qui sont tellement pratiques 🙁
    J’étais aussi très tentée par une cocotte en fonte mais le prix m’a fait reculer et j’ai finalement opté pour un roster Warmcook (découvert grâce à Marie Chioca ici http://www.saines-gourmandises.fr/2013/12/09/48-heures-pour-gagner-un-roaster/). J’en suis très contente pour la cuisson, et surtout c’est hyper léger et passe au lave-vaisselle ! Par contre, je ne sais pas si la composition est aussi top que la fonte.
    Enfin pour les cups, j’ai un verre mesureur – en plastique mais le prochain sera en verre – avec les mesures de liquides et des cups, ce qui évite d’avoir plusieurs accessoires.
    Voilà pour mon expérience, le facteur « pratique », « multifonctions » et « passe au lave-vaisselle » est tout aussi important pour moi que la qualité du produit… sinon on se (re)complique juste la vie !

  • FH45 dit :

    Bonjour Laurence,
    J’ai une poêle en acier DeBuyer et un wok Skepthult (pour les mêmes raisons que vous toutes, hihi!). Je suis fan! C’est lourd et cher, mais, c’est super simple à nettoyer (eau + brosse ou éponge puis huiler l’ustensile avant de ranger), je n’en change pas tous les 6 mois (ce qui était le cas avec les ustensiles en téflon) et surtout, la cuisson est différente. Les viandes sont bien saisies et ont un goût meilleur (test effectué sur le chéri en aveugle! na!), les oeufs et les pommes de terre sautées sont divins…
    Quant au culottage, c’est facile et, si comme moi, il y a un raté à un moment (j’ai gratté un peu trop au nettoyage et j’ai ôté le culottage), on ne jette pas son ustensile, on recommence et en 3 ou 4 cuissons, ça redevient nickel.
    J’ai acheté mes ustensiles chez un passionné, donc c’était un poil plus cher que sur le net (5 euros en moyenne), mais j’ai eu plein de conseils sur les aliments à cuisiner, la façon de chauffer…
    Pour le reste de la cuisine : pyrex, inox, bois… Au total, pour tout changer j’ai mis 3 ans, mais j’aime chaque objet car je peux cuisiner de bons plats en confiance et ils sont beaux!
    Par contre, je vais voir pour les pailles en inox, tu m’as fait envie pour cet été avec les enfants!

  • FH45 dit :

    Oups! j’ai oublié de te souhaiter une excellente journée.
    A bientôt!

    • Hello !
      Je t’avais répondu, mais je ne sais pas si qui s’est passé le message n’a pas du s’enregistrer 🙁
      Top, tu as utilisé les deux marques qui m’intéressent, et alors tu dirais que c’est la fonte ou l’acier le mieux pour cuire les aliments ? Et tu me rassures sur le culottage, ça n’a pas l’air si compliqué et insurmontable que ça !
      Whaouu, donc au bout de 3 ans, tu as une cuisine complètement durable avec des ustensiles de très bonne qualité… tu sais que tu me fais envie là ?! Ah ah, les pailles sont le seul truc que te manquait 😉
      Bise (et bonne fin de journée à toi)

  • Voilà voila tu viens de renflouer ma wishlist spéciale cuisine, mon porte-monnaie ne te remercie pas 😀

    J’essaye au maximum d’investir dans du matériel durable et solide, petit à petit j’économise pour me faire plaisir 🙂

    Merci pour cette chouette sélection 🙂

  • Charlène dit :

    Bonjour Laurence !
    J’ai adoré cet article ! Merci pour toutes ces petites envies (voire besoins) personnelles que je prends pour moi comme conseils.
    Je suis aussi dans cette optique de respecter notre santé et l’environnement, et cela passe bien évidemment par la nourriture et les ustensiles avec lesquelles on la prépare.
    Alors, merci beaucoup, j’ai découvert pleins de choses !
    A bientôt !

  • marionromain dit :

    Je trouve cet article très intéressant. J’ai moi-même entamé un début de démarche en ce sens, en commençant plutôt par la salle de bain (le shampoing solide a remplacé les flaçons, les lingettes démaquillantes réutilisables ont fait leur entrée dans ma routine…), mais j’ai en tête de me tourner rapidement vers la cuisine aussi. J’ai commencé à lister les choses qui me déplaisent, et pour lesquelles je devrai trouver, à terme, un substitut plus durable. Comme toi, j’ai bien conscience du fait qu’il s’agit là d’un projet qui se concrétisera petit à petit, ça prendra le temps que ça prendra, mais… le changement est en marche ! 😉

    • Hello Marion,
      Merci beaucoup pour ton retour 🙂
      J’ai entamé également le processus dans la salle de bain, mais il s’agit là plutôt de « consommables » que d’objets durables (plus zéro déchet que zéro plastique quoi !).
      C’est important je trouve de commencer cette liste, ça permet d’avancer petit à petit avec un objectif en tête, et se rendre compte du chemin parcouru.
      À bientôt

  • Que de belles idées !! Il faudrait que je pousse les murs de ma cuisine !!

    • Hello,
      Merci pour ton message 😉 Pas besoin d’une grande cuisine puisqu’il s’agit de remplacer des ustensiles de base par des solutions plus durables. Et puis tout n’est pas indispensable, chacun fait par rapport à ses besoins et ses habitudes 🙂
      À bientôt

  • Sandra dit :

    Très inspirant cet article ! La plupart de notre cuisine est constituée d’ustensils en bois et inox, et quand on les as achetés c’était … par soucis d’esthétisme ! J’ai également remplacé tous les tupperware en plastique qui ne ressemblaient plus à rien par un ensemble de contenant duralex (verre trempé de fabrication française) avec des couvercles en plastique certe, mais je préfère cela que le fil alimentaire par dessus un bol ! Je les utilise aussi pour transporter mes repas, et j’ai redécouvert le plaisir de manger dans de la vaisselle en verre plutôt que dans du plastique !

    Reste les poelle et casseroles, et là mon homme ne jure que par Téfal et le Téflon :'( mais je ne désespère pas, le changement vient petit à petit ! Il ne faut pas bousculer trop de choses en même temps !

    • Merci beaucoup ! Je vois que tu es pas mal avancée dans la démarche d’élimination du plastique, et tu as raison les solutions durables sont en général beaucoup plus esthétiques 🙂
      Moi aussi je suis fan des duralex avec le couvercle en plastique, j’ai toutes les tailles et formes ils ont remplacé avec brio mes tupperwares en plastique !
      Argg, je vois qu’on a le même problème avec nos hommes et le Tefal… on va monter un groupe de soutien 😉
      Je suis partisane des petits pas, chaque chose en son temps c’est comme ça qu’on obtient les meilleurs résultats.

  • Cathy dit :

    Je suis dans la même démarche de posséder peu mais beau et durable et ce depuis…toujours en fait ! J’ai toujours été mal à l’aise dans les intérieurs encombrés de gadgets, de bibelots. Du coup, les livres de Dominique Loreau ou les blogs sur le minimalisme puis le zéro déchet on été sources de joie de constater que je suis loin d’être la seule à me plaire dans l’épuré, quand tant de gens vivent à travers la pub et cèdent à toutes les tentations de possessions inutiles, parfois avec de lourdes conséquences financières. Pour finir avec des placards pleins à craquer et un intérieur qui ressemble à un vide-grenier, merci bien….donc je n’ai pas trop de mérite car ce mode de vie est dans ma nature.
    J’ai aussi opté pour des plats en verre au lieu des vilains plastiques, mais côté pratique, je leur reproche d’être lourds à manipuler, pour les sortir du placard, les laver (bing dans l’évier, bing en les posant). Je me pose la question de savoir si l’on ne reviendra pas à la légèreté des plastiques en vieillissant. Quand on aura les mains douloureuses à cause de l’arthrose et le dos fatigué, serons nous aussi contentes de manipuler nos jolis bocaux ? pour l’instant, j’ai des ados maladroits et je leur réserve leurs plastiques, car ils auront tôt fait d’heurter et d’ébrécher mes beaux saladiers en verre…je pense qu’il faut prendre un peu de chaque, l’avantage de l’un et de l’autre…du fait je vis entre deux époques, profitant de certains avantages modernes, mais en gardant au maximum les habitudes de vie des anciens (surtout sur la nourriture et l’équipement de cuisine).
    Dans tous les cas, je garde plaisir à lire ces réflexions communes grâce à l’esprit de partage des blogs ! merci à vous pour votre blog inspirant ! bonne journée

  • Mag dit :

    Moi je me pose des question pour les barbecues d’été … J’avais des brochettes en metal mais elles ont mal vieillies … Dois je racheter ou en prendre en bois et les faire brûler ensuite … Pareil pour les pics apéros ….

  • Laure dit :

    super ce blog! je suis depuis quelques mois dans cette démarche et je m’y retrouve! j’ai pas encore tut lu mais pour les plats durables il y a ceux en céramique aussi que me semblent super moule à cake, plat à tarte, terrine, chacun peut y trouver son compte suivant ses habitudes de cuisine. pour les pailles en inox je ne pensais pas que cela existait…je vais sûrement y réfléchirà l’avenir, pour le moment on en utilise assez peu, le paquet va sûrement durer encore un peu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *