Essentiel #6 | Huile de coco

J’avais envie de vous parler aujourd’hui de l’un de mes essentiels beauté, découvert il y a presque un an maintenant, et après avoir testé plusieurs usages, il y en a un qui m’a complètement convaincue. Il s’agit de l’huile de coco, que j’ai également intégrée avec grand plaisir à ma cuisine, mais ce n’est pas le sujet du jour !

L’huile de coco donc, avec son parfum délicieux de vacances (ou de gâteau, au choix !). Il faut la choisir de bonne qualité, vierge, bio et de première pression à froid bien sûr, comme toutes les huiles végétales.

Alors je l’ai testée dans un premier temps comme huile démaquillante, et je peux vous dire qu’elle transformait ce moment en un massage hyper agréable et gourmand. J’aime beaucoup la texture solide, qui en fait un baume réconfortant qui fond rapidement au contact de la peau. L’inconvénient c’est qu’elle est très grasse, et j’avais un peu de mal à la rincer ensuite. D’autre part, j’avais remarqué l’apparition de quelques boutons quand je l’utilisais sur mon visage. C’est peut-être lié à son indice de comédogénécité de 4 qui la rend plutôt comédogène (mais bon, je ne peux pas vous l’assurer. Elle doit être très bien pour les peaux sèches à très sèches qui n’ont pas tendance à faire des boutons). Pour le démaquillage, je préfère donc l’huile de jojoba que j’utilise actuellement (même si j’ai très envie de tester aussi les huiles végétales d’avocat et de noisette, à l’indice 0 comme le jojoba).

Je l’ai également essayée comme baume à lèvres, mais je pense qu’il faudrait faire une préparation maison et la mélanger à d’autres ingrédients, car seule je lui trouve le même défaut que le beurre de karité : la texture se transforme en huile au contact de la peau et ne reste donc pas sur les lèvres. En attendant de tester une formule maison plus élaborée (flegme quand tu nous tiens !), je m’en tiens aux baumes burt’s bees qui ont ma préférence, mais aussi celui de Lavera qui m’a été conseillé dans les commentaires de mon article sur le sujet. Je l’ai acheté il y a quelques jours et il est absolument parfait : texture fondante qui reste bien sur les lèvres, sans odeur (très important !) et super hydratant (j’avais les lèvres qui commençaient à souffrir avec la petite vague de froid, il me les a réparées en une nuit)… mais surtout, un rapport qualité-prix imbattable : 3,65€ les 2 tubes dans mon magasin bio (c’est presque moins cher que le Labello non ?! Et en version bio, que demander de plus !). Alors j’ai envie de dire, merci beaucoup les filles pour cette énorme découverte 😉

Je me suis un peu égarée sur la question du baume à lèvres parfait – l’une de mes grandes passions – mais revenons-en à l’essentiel : l’huile de coco, finalement, c’est sur les cheveux qu’elle m’a bluffée ! Je n’ai jamais pris un très grand soin de mes cheveux (toute mon attention étant portée sur la peau de mon visage !), et jusque là le combo shampoing doux / masque trois fois par semaine était la règle.
Jusqu’à ce que j’essaie les bains d’huile, avec l’huile de coco justement. Bon j’avoue que quand j’ai découvert cette pratique sur les blogs, le terme m’a fait un peu peur… Je me voyais avec des cheveux tout gras et dégoulinants. Mais pas du tout je vous rassure, il suffit d’appliquer la coco sur chaque mèche, il faut juste qu’elle soit imprégnée et nourrie. Pour un résultat optimal, je fais une tresse et laisse poser toute la nuit. L’odeur encore une fois est délicieuse, et ça répare mes cheveux d’une manière impressionnante. Le lendemain je lave (en faisant deux shampoings par précaution) avec mon chouchou de Ballot-Flurin. Mes cheveux fins et secs sur les longueurs sont nourris, densifiés, plus brillants et moins vaporeux, sans être alourdis (éviter de mettre de l’huile aux racines). Il faudrait que je le fasse toutes les semaines pour des résultats encore plus satisfaisants, mais en général c’est tous les 15 jours (flegme encore !). Il fait aussi des miracles sur les cheveux fins, très secs et bouclés de ma puce.

Pour avoir testé l’huile de ricin et l’huile de jojoba pour le même usage, c’est l’huile de coco qui termine en tête haut la main (pour mon type de cheveux en tout cas). La première est réputée pour favoriser la pousse des cheveux et les renforcer, mais elle et très visqueuse et épaisse, donc difficile à appliquer et à rincer (et à tendance à alourdir la chevelure). La deuxième ne nourrit pas assez mes cheveux secs, et puis je trouve que le format solide de l’huile de coco est bien plus facile à appliquer qu’une huile liquide qui glisse entre les doigts !

Bref vous l’aurez compris, je ne peux plus me passer de cet ingrédient indispensable aussi bien en cuisine qu’en cosmétique, et encore une fois le naturel est payant car il est moins cher (environ 8€ le pot) et plus efficace que la plupart des masques proposés sur le marché. Vous pouvez le trouver en magasin bio (au rayon cuisine, vers les huiles végétales), la première fois j’ai cherché un long moment au rayon cosmétique lol

 

Et vous, est-ce que vous utilisez l’huile de coco ? Je serais très curieuse de savoir pour quel usage vous la préférez !

 

 

 

19 Comments

  • Maddiz dit :

    Tout pareil, j’ai commencé avec l’huile de coco comme démaquillant , après avoir abandonné « take the day off » de clinique » .. et pour nourrir ma peau , mais elle donne quelques boutons , maintenant j’utilise Jojoba qui me semble parfaite et l’huile de coco pour les cheveux … que je trouve très bien!

    • Hello et bienvenue 🙂
      Je vois qu’on a les mêmes essentiels 😉 Le mieux finalement c’est de tester pour voir ce qui nous convient le mieux par rapport à nos goûts et notre type de peau / cheveux. On essuie quelques ratés, mais il n’y a que comme ça que l’on trouve son graal aussi !

  • michele dit :

    bonjour Laurence!

    merci…pour cet article si éclairant sur l’huile de coco..je pense que…trés vite mes cheveux..te remercieront!
    j’ai beaucoup aimé le dernier livre de Dominique Loreau dont je suis fan(!)depuis son premier…je craignais que ces livres soient définitivement des redites…ouf le dernier..est THe livre à lire et à relire….oui…on est bien dans un lieu plus resserré..(enfin surtout si l’on est bien avec soi…et avec les élus de notre coeur..cela va de soi!)…alors..à bientot pour toi dans le Sud avec les chers tiens…je serais ravie de lire…une autre habitante du Sud…où la vie si on le veut..a du talent!
    si tu veux connaître un peu plus…l’apicultrice Catherine Ballot-Flurin dans le n.10 de « simple things »(mon mag.préféré!)il y a un article trés surprenant et trés interessant…
    amicalement….
    Michèle

    • Hello Michele,
      Tant mieux si j’ai pu te faire découvrir un produit naturel qui ne peut faire que du bien à tes cheveux. Tu me diras ce que tu en penses 😉
      Bien d’accord avec toi, D. Loreau s’est réveillée dans son dernier livre, et apporte une pierre en plus à la thématique de la simplicité et du minimalisme. Ah tu vis dans le Sud de la France ! Dans quel coin ?
      Et il faut absolument que je me procure le dernier Simple Things (c’est aussi mon mag préféré !), d’habitude je vais l’acheter dès sa sortie, mais la presse vers chez moi a fermé donc j’avais un peu zappé. Merci de me le rappeler, je vais essayer de le trouver demain, d’autant plus s’il y a un article sur la créatrice de Ballot-Flurin !
      Merci à toi et à très vite 🙂

      • michele dit :

        Hello Laurence!

        Merci de ta réponse…

        le mag « simple things »dont je te parlais…est le n.10 (oct.nov.2015)…le n.13 va paraitre le 24 mars…

        et la « fille »(hum grande la fille!)qui t’écrit habite Avignon!

        A bien vite…

        Michèle

  • FH45 dit :

    Ravie que le baume Lavera te plaise! (J’ai aussi celui au parfum Tchai Tea, une tuerie quand je rentre le soir et que je veux un shoot d’odeur sans théine!)
    Sinon, l’huile coco est vraiment un must, tu as raison. J’adorais faire fondre l’huile de coco avec du beurre de cacao (miam!) avant d’appliquer sur mes cheveux en détresse (plus besoin désormais, ils sont courts!) ou j’aime enduire mes enfants avec ça après le bain, surtout en été (je les croquerais! (Comment ça, c’est mal?!!!)).
    Mais j’adore plus que tout remplacer le gras des gaufres par de l’huile de coco!
    A bientôt!

    • Ouiii, tu avais raison, un vrai sosie du Labello version naturelle, j’adore ! Tu me fais envie avec celui parfumé au thé, mais je me méfie des odeurs qui ont vite tendance à m’écoeurer… il faudrait que je puisse le tester avant.
      Avec du beurre de cacao ! Je ne connaissais pas ce mélange, ça apporte vraiment un plus par rapport à l’huile de coco pure ? Ah et je te rassure, moi aussi je passe mon temps à croquer mes p’tits bouts (mais vraiment, ça fait beaucoup rire ma fille) et même sans l’odeur de coco ! Je lui mets de l’huile d’amande douce, c’est pas mal non plus 😉
      Je me surprends aussi à remplacer de plus en plus le beurre par l’huile de coco dans les recettes et pour graisser une poêle ou un plat (ça m’étonne moi-même car je suis une beurre addict à la base !)
      Belle soirée

  • FH45 dit :

    Hello,
    Mes cheveux sont très secs sur les longueurs (quand ils sont longs!) et l’huile de coco ne suffisait pas à discipliner, réparer… avec le beurre de cacao en plus, je n’avais pas besoin d’après-shampooing et, surtout, c’était un moment de délices (ben oui, une fois le mélange coulé sur mes longueurs, je léchais un peu les restes de mélange dans le récipient! et odeur à tomber!)
    Pour le Tchaï tea, l’odeur ne reste pas sur les lèvres, du coup, c’est juste un petit shoot de douceur.
    A bientôt!

    • Il faudra que j’essaie, ça m’intrigue (et ça a l’air très gourmand !) Tiens ça peut être un argument pour ma fille qui ne tient pas en place lorsque je lui fais un bain d’huile : « Si tu ne bouges pas tu peux lécher le bol » lol

  • Amandine dit :

    Salut!
    On en entend beaucoup parler de cette huile de coco. En tout cas, sa renommée a l’air fondée; en plus, elle rentre dans pas mal de recette DIY.
    Pour ma part, je l’ai pas encore testé. Pour le moment, je vois pas trop ce que je pourrai en faire vu que j’ai les cheveux courts. Mais, je prends note toujours.
    Tu l’as testé en lait pour le corps?

    • Hello Amandine !
      Oui c’est vrai, et elle mérite sa réputation car elle est vraiment agréable à utiliser et efficace.
      Je ne l’ai pas encore testée en lait pour le corps, mais tiens c’est une bonne idée car en ce moment comme il fait froid (en France en tout cas !), mon beurre de karité et très dur et donc difficile à prélever et à étaler ! C’est très gras, donc j’ai un peu peur que ce soit long à pénétrer, je vais donc plutôt l’utiliser le soir. Je te dirai ce que ça donne 😉
      Sinon je voulais te dire que j’ai testé l’huile de jojoba en contour des yeux, c’est plutôt pas mal en terme d’efficacité, par contre ça à tendance à me brouiller la vue pendant un petit moment… c’est donc un peu gênant, moi qui aime lire après les soins du soir ! Je suis retournée à une texture crème, c’est dommage car je suis sûre que l’huile à terme est très bonne contre les ridules.
      À très vite 🙂

      • Amandine dit :

        Je te réponds avec un peu de retard!
        Peut-être que pour l’huile de jojoba en contour des yeux, il faudrait l’appliquer avec un pinceau. Ce qui peut-être éviterait d’en mettre trop et d’éviter de te brouiller la vue. Sinon, je crois savoir que tu as du gel d’aloe vera, mélange en avec l’huile de jojoba. Ça stabilisera le côté trop huileux.
        Sinon, je compte sur toi pour me donner ton avis sur l’huile de coco en crème corps!

        • J’aime bien appliquer les crèmes, huiles, sérums avec mes doigts, ça permet de faire un petit massage au passage !
          En mélange avec le gel d’aloe, c’est une bonne idée, je vais tester. J’aimerai bien essayer avec l’huile d’avocat aussi, c’est ce qu’il y avait dans ma crème contour des yeux Antipodes que j’ai terminée, et j’aimais beaucoup.
          Pas encore tenté l’huile de coco sur le corps, mais il va falloir que je m’y mette, c’est le retour de la peau de croco sur les jambes ! Je te dirai ça 😉

  • Claire dit :

    Oh la belle idée, je vais essayer sur mes cheveux fragilisés !
    Depuis quelques jours, moi j’utilise de l’huile de coco… en bains de bouche, avant le brossage des dents, le soir. Et oui !
    Une solution pas vraiment économique pour le moment car j’y suis venue sur les conseils d’une copine en testant un coffret acheté en ligne chez « Cocowhite » (composition 100% naturelle, arômes et huile de coco), pour me faire une idée…
    Mais d’après un site internet qui semble sérieux, il est possible d’utiliser de l’huile de coco vierge, tout simplement ! Quelqu’un connaît ?
    Cette technique indienne pour blanchir les dents et rafraichir l’haleine, grâce à de huile de coco vierge (très riche en acide laurique, efficace contre la plaque dentaire), est issue de l’Ayurveda et très à la modes au states, sous le nom « d’oil pulling ».
    J’avoue que je ne trouve pas cela agréable à faire… le temps semble un peu long… Moi je me mets devant une série, et je tiens 6 mn maximum pour le moment (D’après mon mode d’emploi c’est 15 mn !)
    Il faut bien étirer l’huile sur les dents à l’aide de la langue… ce qui fait saliver, or il faut recracher l’huile et ne pas l’avaler… ça demande visiblement un peu d’entraînement 🙂 ! Mais la sensation est ensuite très agréable. La bouche est bien assainie. On le sent !

    • Oui bien sûr, je connais bien la technique de l’oil pulling, ça fait d’ailleurs des mois que j’ai envie de commencer mais j’oublie à chaque fois (pas bien réveillée le matin !)
      J’avais vu qu’on pouvait le faire avec différentes huiles végétales, notamment celle de chanvre qui était conseillée pour cet usage. Je n’aurais pas pensé à l’huile de coco puisqu’elle est solide, mais pourquoi pas. En effet j’ai entendu parlé de la solution Cocowhite qui a fait le buzz a un moment, je me suis demandé si ce n’était pas un « attrape-nigot » vu le prix lol Tu me diras ce que tu en penses, si c’est vraiment efficace sur le blanchiment des dents (ça m’intéresse, je bois beaucoup de thé donc mes dents ont un peu jauni).
      Il me semble que c’est plus efficace quand c’est fait le matin à jeun (pour l’oil pulling) et qu’il faut tenir 20 min. Ça me paraît hyper long, je comptais le faire en prenant ma douche ! En plus d’être bonne pour les dents et les gencives, il paraît que cette technique permet de booster l’immunité. Que des avantages donc, il faut vraiment que je me lance un challenge pour tester sur un mois par exemple !
      On se tient au courant 😉

  • Claire dit :

    Je viens de commencer.
    Je reviendrai raconter le mois prochain si j’ai trouvé une nette différence côté blanchiment… (moi aussi trop de thé !).

    En fait j’ai acheté mon coffret Cocowhite lors d’une promotion très intéressante… sinon c’est trop cher ! Le produit me semble de qualité, mais on paye surtout le packaging…

    En ce qui me concerne impossible de « mastiquer » le contenu d’un berlingot entier en une seule fois. En la refermant soigneusement une dose journalière me fait donc 2 jours, pour le moment, tant que je ne tiens que quelques minutes…
    A terme, en effet, je pense qu’en le prenant en plusieurs prises sur une durée de 15 mn (car cela fait beaucoup saliver et il faut recracher de temps en temps… pardon pour les détails !) 1 dose correspondra à la bonne quantité.

    L’huile solide à température ambiante (jusque 23/24 degrés) devient liquide en bouche, en un rien de temps. A température du corps !
    Chez Cocowhite ils recommandent ce rituel le soir, avant brossage classique des dents.
    En supprimant le trop plein de bactéries en bouche, et l’environnement inflammatoire qui en découle, cela limiterait certaines maladies qui en découlent. Bref que du positif… mais il faut trouver le temps et être vraiment motivée ! Je bataille… Affaire à suivre 😉

  • Colette dit :

    Bonjour, je découvre ce blog avec un grand plaisir et beaucoup d’intérêt, notamment l’article sur les déboires du démaquillage à l’huile. Cela fait quelques mois que j’ai l’impression d’avoir plus de kystes et de points noirs malgré une routine avec de l’huile de jojoba bio de grande qualité. Je n’avais pas pensé à faire le lien avec l’huile ?!… voilà qui remet des choses en question ! Mais pour revenir au sujet de l’huile de coco, je voulais partager une utilisation dont je suis 100% satisfaite : comme lubrifiant intime ! Eh oui, elle n’irrite pas, ne sèche pas, est comestible, sent bon, protège des infections et prend soin des muqueuses. Mon ami et moi ne repasserions jamais à un gel type Durex. Ça m’a changé la vie !

  • Je me sers avant tout de l’huile de coco pour le démaquillage, le mascara n’y résiste pas. Par contre, je fais toujours suivre d’un gel REN pour enlever les résidus gras et un pschitt d’eau de rose. Et le matin, l’eau de rose suffit.
    Je fais ça depuis des années, pas de kystes ni de points noirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *