Réduire ses déchets dans la cuisine

Le « zéro déchet » est en plein boom, ça n’aura échappé à personne. Et c’est tant mieux j’ai envie de dire, pour une fois qu’une tendance a un impact hyper positif, j’espère surtout qu’elle va s’inscrire dans la durée. Pour moi, l’objectif de réduire mes déchets a vraiment commencé en janvier 2014, juste après la lecture du livre de Béa Johnson, initiatrice du mouvement. Je vous en parlais dans mon article « Zéro déchet | Par où commencer ? », je vous invite à aller y jeter un oeil.

Il me semble que la cuisine est la pièce où l’on produit le plus de déchets, entre les courses et nos petites habitudes bien ancrées. En 2 ans, j’ai donc mis en place une nouvelle organisation et trouvé des petites astuces, que j’avais envie de partager avec vous (pour vous donner quelques idées, pourquoi pas !). Même si j’ai consciences que certaine(s) vont beaucoup plus loin dans la démarche, chacun à son niveau en faisant attention aux gestes du quotidien, peut apporter sa contribution pour faire bouger les choses 😉

Réduire ses déchets dans la cuisine titre 1
LE VRAC ET LES BOCAUX

Réduire ses déchets dans la cuisine

C’est la base j’ai envie de dire ! Pour réduire ses déchets, il faut avant tout éviter de faire entrer des emballages inutiles chez soi. L’idée c’est donc de se fournir pour les produits de base dans des magasins qui proposent du vrac, c’est-à-dire essentiellement les magasins bio ou le marché.

Au début j’y allais timidement, et j’utilisais les sacs en papier kraft mis à disposition pour le vrac et les fruits et légumes. Chaque chose en son temps, hein  ! Puis j’ai ensuite osé apporter mes propres sachets, des sacs à chaussures en coton (j’en ai des stocks – je les ai lavés avant, rassurez-vous !). Si on est manuel, on peut les fabriquer soi-même ou acheter ceux d’Idécologie, on en trouve aussi sur Amazonici ou . On emporte également un panier ou cabas et des totes bags en tissu.

Une fois chez moi, je transvase tous mes sachets dans des bocaux en verre (j’ai investi pour ceux de la marque « Le Parfait »). C’est tellement plus agréable (et ça conserve mieux) que toutes les boîtes en carton dépareillées et éventrées !

J’utilise également du thé et des infusions en vrac, cela fait un moment que j’ai abandonné les sachets individuels. Avec un filtre en acier, c’est parfait car il peut passer de la théière à la tasse individuelle.

 

Réduire ses déchets dans la cuisine titre 2

LE FAIT MAISON

Réduire ses déchets dans la cuisine

Comme je l’ai dit au-dessus, l’ennemi numéro 1 ce sont les emballages. Et plus on achète des produits transformés, plus il y a de plastiques et cartons. La règle numéro 2 est donc de faire un maximum de choses soi-même. Je sais bien que lorsqu’on travaille à plein temps, on n’a pas forcément le temps (et l’envie) de faire la popote tous les jours. Mais avec une bonne organisation (et de l’aide, tout le monde met la main à la pâte le week-end), en privilégiant les choses simples, on peut y arriver.

On prépare des petits plats, soupes le week-end que l’on congèle pour la semaine. On fait cuire à l’avance les légumineuses et céréales qu’il ne reste plus qu’à accommoder avec des légumes. On écosse les haricots verts, découpe le potimarron… tout ce qui peut faire gagner du temps.  Je consacre environ 40-45 min chaque soir à la préparation du dîner (pendant le bain des enfants).

Je fais des yaourts avec une yaourtière et des petits pots en verre, ça me prend 5 min, les enfants adorent lorsqu’ils sont parfumés à la fleur d’oranger ou à la vanille (pour les végétaliens, sachez qu’on peut faire des yaourts végétaux. Je n’ai pas encore essayé mais ça ne saurait tarder !). Je prépare également une compote de fruits le dimanche. Le pain maison prend un peu plus de temps, mais quel plaisir de savourer son pain tout chaud !

Le truc auquel je fais très attention, ce sont les goûters des enfants. Ça génère énormément de déchets car ils sont en général emballés individuellement. Et je ne vous parle même pas de l’impact des pom’potes, dont la gourde n’est pas recyclable (j’avais vu une émission là-dessus, c’est effrayant). Je prépare donc des gâteaux au yaourt (les plus rapides), des banana bread, moelleux au chocolat, cookies… Et quand je n’ai pas le temps, c’est une banane avec du chocolat, ou un sandwich avec du pain viennois (acheté en boulangerie) et de la confiture (ou miel, crème de marron). Ça me rappelle mon enfance, quand ma mère nous donnait un morceau de baguette avec une barre de chocolat fourrée à l’intérieur !

Réduire ses déchets dans la cuisine titre 3

DU BON SENS

Réduire ses déchets dans la cuisine

On a tellement l’habitude que l’industrie agro-alimentaire nous mâche le travail que l’on n’y fait même plus attention. A t-on vraiment besoin d’avoir du gruyère ou parmesan déjà râpé, emballé dans de petits sachets vendus par 3 ?! C’est tellement meilleur de l’acheter à la coupe, et de le préparer à la demande lorsqu’on en a besoin. Bon j’avoue, lorsque je fais un gros plat de gratin ou une quiche, je le râpe au robot (avec l’accessoire pour les carottes râpées, ça fonctionne très bien).

Pareil pour le sucre vanillé, est-il nécessaire d’avoir des mini-sachets déjà tout prêts ? Pour ma part je remplis un bocal en verre de sucre de canne non raffiné, dans lequel je rajoute 3 gousses de vanille. Au bout de quelques jours il est délicieusement parfumé.

Idem pour la pâte brisée, on s’en fait tout un monde mais c’est vite préparé (à condition d’avoir un robot adapté). De la farine, du beurre, du sel, de l’eau et c’est tout. Étaler la pâte demande un peu de pratique, mais quand on a le coup de main c’est rapide. Et le goût incomparable ne donne pas envie de retourner à la pâte en rouleau du supermarché !

Réduire ses déchets dans la cuisine titre 4

BYE BYE AU JETABLE

Réduire ses déchets dans la cuisine

Réduire ses déchets, c’est aussi privilégier le durable au jetable.

On remplace par exemple notre cher essuie-tout par des torchons en coton ou des lingettes en microfibres qui passent à la machine (sans  adoucissant et sans sèche-linge). Pour huiler un moule ou une poêle j’utilisais avant du Sopalin, je privilégie maintenant un pinceau à cuisine.

On choisit une éponge durable qui se lave en machine. Celle-ci est en micro-fibres (de la marque Spontex), et je trouve qu’elle nettoie étonnement bien (mieux qu’une éponge classique). Pour frotter un plat qui a accroché, on se tourne vers une brosse que l’on gardera longtemps si elle est bien entretenue.

Les enfants adorent les pailles pour boire leur jus de fruit, on n’hésite pas à investir dans une version durable en inox par exemple.

 

Réduire ses déchets dans la cuisine titre 5
STOP AU PLASTIQUE

Réduire ses déchets dans la cuisine

Je sais bien que l’eau du robinet est parfois controversée, mais il ne faut pas oublier que l’eau que l’on boit a plus d’intérêt pour son côté drainant que par ce qu’elle apporte. On arrête donc d’acheter des bouteilles en plastique (et avec les particules qui migrent dans l’eau, ce n’est pas mieux).

On n’hésite pas à investir dans des solutions durables pour éviter d’avoir recours au jetable. J’utilise par exemple une grande bouteille Thermos pour les pique-niques, goûters au parc, trajets en voiture… Des mugs isothermes pour boire tout au long de la journée, de l’eau ou une boisson chaude (au bureau comme à la maison), et les enfants ont dans leur sac à dos chacun une petite gourde en métal. Pour garder de l’eau au frais en été, j’utilise une bouteille en verre avec bouchon limonade.

 

Réduire ses déchets dans la cuisine titre 6

SOLUTIONS DE STOCKAGE

Réduire ses déchets dans la cuisine

On utilise souvent beaucoup de solutions jetables pour stocker et conserver les aliments, alors que encore une fois, ce n’est qu’une question d’habitude. On dit adieu au papier aluminum, au film alimentaire et aux sacs de congélation.

Pour un reste de plat, qui sera stocké au réfrigérateur ou au congélateur, j’utilise des boîtes en verre (le couvercle est en plastique, mais ça demeure la meilleure alternative que j’ai pu trouver).
Je garde beaucoup de bocaux en verre comme les pots à confiture qui sont bien pratiques (ou les pots à terrine « Le Parfait »). Je les utilise pour stocker un reste de conserve ouvert (pois chiches par exemple, avec leur jus), de la mozzarella ou un citron entamé. Les bocaux de petits pois, plus grands, permettent de conserver des bouillons de légumes maison.

 

La plupart des déchets qui remplissent ma poubelle de cuisine aujourd’hui sont de type alimentaire, comme les épluchures de légumes par exemple, et bien sûr des emballages que je n’ai pas encore réussi à supprimer (celui du beurre, des aliments achetés à la coupe…). Pour aller plus loin je pourrais composter ces déchets organiques, mais vivant en appartement je n’ai pas encore réussi à franchir le pas (vu la réticence de mon homme aussi !). J’ai peut-être trouvé la solution, car on travaille dans mon quartier à la création d’un composteur collectif. C’est une super initiative qui pourrait dissoudre les réticences pour le compostage en ville, vous connaissiez ?

 

Et vous, vous en êtes où avec les déchets ? N’hésitez surtout pas à partager vos astuces 😉

 

41 Comments

  • Un très chouette article ! Je trouve ça super intéressant de nous partager tes petites astuces.

    J’essaierai d’appliquer quelques petites choses.

    Belle journée.

    • Hello,
      Merci beaucoup pour ton message ! Je suis absolument ravie si j’ai pu te donner quelques idées, si je peux inspirer quelques personnes mon objectif est atteint 🙂
      Belle journée à toi aussi

  • Angélique dit :

    Super article ! Je fais déjà tout ça, c’est super que cette démarche se démocratise.
    Bisous

    • Hello Angélique,
      J’avais lu tes très bons articles où tu partages tes astuces pour produire moins de déchets 😉 Plus on est nombreuses à en parler et à montrer que ce n’est pas si compliqué (il faut juste modifier un peu ses habitudes), plus on arrivera à convaincre les sceptiques 🙂
      Bise

  • Je’n suis a peu près au même point que toi , J’ai plein de bocaux et boite en verre , j’essaie de préparer le plus possible mes produits (et avec ma yaourtière je peux aussi faire des désert lacté) , on achète presque tout en vrac ou a la coupe .
    Il y a juste pour l’eau , je cherche une belle bouteille en verre que je peux transporter mais j’ai pas encore eu mon coup de coeur (celle de type limonade en mini c’est pas super elle c’est ouverte dans mon sac a main

  • Super article, merci pour ce partage. Pour ma part j’y vais doucement aussi. Je composte beaucoup et on donne nos restes au toutou 🙂 J’utilise aussi les mason jar pour toutes mes céréales / légumineuses et j’achète la farine en gros (sac de 10kgs). Pareil pour le ménage je fais ça au vinaigre avec des chiffons. Bon, nous ne sommes pas parfaits, mais chaque pas aide.

    • Hello, merci 😉
      Bravo pour le compostage, c’est vraiment la prochaine étape pour moi. C’est top les Mason Jar, l’un des avantages de vivre au Canada ! (on ne les trouve pas facilement ici, et c’est pas donné). J’aimerai bien acheter la farine en gros sac, mais vivant en appart je ne sais pas où la stocker. Je suis en train de tout revoir aussi au niveau des produits ménagers, je teste des trucs, je ferai un article dessus !
      L’important c’est d’en avoir conscience et de changer petit à petit nos habitudes, en faisant de notre mieux 😉

  • Du bio dans mon bento dit :

    Bravo pour cet article, je vois que nous fonctionnons à peu près de la même façon. J’utilise de petits sacs en tissus home made pour les courses en vrac que je transvase dans de grands bocaux dans mes placards (et en plus c’est joli. Je partage ce super article sur le groupe FB « pour une alimentation bienveillante » et pour dire stop aux cotons démaquillant j’utilise des cotons lavable, j’ai fait un article à ce sujet sur ma page : https://www.facebook.com/Du-Bio-Dans-Mon-Bento-572899616202365/ bonne fin de journée ☀️

    • Hello et bienvenue 🙂
      Merci à toi ! J’ai aussi des cotons démaquillants lavables, mais en fait je les utilise très peu car je suis passée au démaquillage à l’huile. J’essaie aussi de réduire mes déchets dans la salle de bain, mais à part pour les cotons je trouve ça plus compliqué ! Merci pour le partage 😉

  • Véro dit :

    Où trouves-tu tes pots Le Parfait en grand modèle ? Sont-ils vendus individuellement ou par lot ?

    • Hello Véro,
      Je les ai trouvés en grande surface (Carrefour pour ne pas la citer !). Ils sont vendus en lots de 6.
      À bientôt !

      • Véro dit :

        Et pour les épices par exemple dans quoi les stockes-tu ? Je pensais les mettre dans des pots de récup genre pots de cornichons, mayo… Est-ce qu’il vaut mieux les conserver dans des trucs spéciaux ?

        • Hello Véro,
          Je conserve les épices dans des pots en verre que j’ai depuis très longtemps, que j’avais trouvés à IKEA : http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/40064702/
          N’importe quel petit contenant en verre fera l’affaire, il faut juste s’assurer qu’ils ferment hermétiquement pour bien les conserver. Le côté pratique dans le fait d’avoir les mêmes contenant c’est qu’ils sont plus faciles à ranger et tiennent du coup moins de place.
          N’hésite pas si tu as d’autres questions 😉

  • Swaallow dit :

    De supers conseils 🙂
    j’ai aussi donné mes conseils zéro déchet sur mon blog si ça t’intéresse :
    http://swaallow.com/2016/01/15-gestes-astuces-faciles-ecolo-zero-dechet.html

  • Manon dit :

    J’ai beaucoup aime cette article, je m’en vais de ce pas lire le second 0 dechets.
    Cest une belle remise en question sur notre maniere de vivre et de consommer.
    Je ne suis qu’une debutante a ce sujet, je fais le tri comme tout bon citoyen (j’espere) et je commence a faire mes propres produits menagers (produit vaisselle, linge et produit wc).
    J’aimerai dans les prochains mois incerer le vrac.
    En tout cas merci pour ces conseils et idees.

    Manon

    • Hello Manon,
      Merci beaucoup, je suis ravie si cet article t’aide à trouver des pistes pour réduire tes déchets 😉 Moi aussi je pensais que je faisais déjà bien ma part en triant consciencieusement mes déchets, et puis j’ai lu le livre de Béa Jonhson et j’ai compris qu’il y avait plein de gestes simples que l’on pouvait mettre en place dans son quotidien !
      À bientôt

  • Bravo pour cet article qui m’a beaucoup intéressé et qui est très bien fait. J’essaie également de réduire mes déchets, cela me parait essentiel.

    Adeline

    • Hello Adeline,
      Merci beaucoup pour on gentil message 🙂 Je suis allée voir ton blog, je vois que tu t’impliques aussi dans cette démarche, ça me donne beaucoup d’espoir de constater cette énergie positive collective !

  • Vitalaurea dit :

    Pfiiou! article très intéressant. Qui me parait pas si facile que ça à appliquer. Pour la partie dechets alimentaires je me vois bien le faire, mais des basiques comme l’essuie tout j’avoue que c’est une autre affaire. En tout cas merci pour tes explications qui donnent à réfléchir!

    • Hello,
      Merci beaucoup ! Ravie si mon article mon t’aider à changer quelques habitudes simples. Et pour l’essuie-tout, je te rassure j’en ai encore pour quelques usages que je n’ai pas encore réussi à remplacer, mais maintenant le rouleau me tient 3 mois au lieu de 15 jours, c’est ça de gagné. L’important est de remettre en question nos habitudes en se demandant à chaque fois comme on pourrait faire autrement, plus durablement… sans changer toutes nos habitudes du jour au lendemain 😉

  • Super article pour s’initier à la réduction des déchets. Cela commence par des gestes assez simples et on se laisse happé facilement par cette quette ! J’ai commencé il y a un an et je suis les mêmes chemins que toi !!
    merci pour ce partage !!

  • Super toutes ces idees! Je note 🙂

  • Noémie dit :

    Hello ! 🙂
    Ca me fait plaisir de voir que de plus en plus de personnes parlent du zéro déchet ! J’ai eu une révélation en tombant par hasard sur le livre de Béa Johnson cet été, et j’y suis passée directement à 100% !
    J’ai même pu enfin enlever ma poubelle de mon appartement ! Je suis passée au compostage. Mais le genre de compostage sympa, sans les petits vers de terre qui se trimbalent dans la cuisine. Ca s’appelle le compostage Bokashi, ce son des micro organisme sous forme de petits flocons qui dégrandent la matière organique. Le contenant ressemble à une poubelle, c’est la même taille. J’ai acheté le mien, tout en métal, en Angleterre pour éviter le plastique. Mais il y a une société française qui en fabrique en plastique. Je trouve que c’est vraiment une super solution quand on n’a pas très envie d’accueillir de nouveaux petits habitants rampants chez soi !
    Bravo pour ton engagement en tous cas 🙂

    • Hello Noémie,
      Il me semble que le zéro déchet est plus qu’une tendance, même si c’est encore une niche ça va finir par se démocratiser et devenir une normalité (on n’a pas le choix de toute façon, c’est une nécessité à long terme !)
      Whaou, je vois que tu n’as pas fait les choses à moitié, même si j’ai du mal avec les changements aussi drastiques, je suis admirative 😉
      Tu m’intéresses avec ta méthode de compostage, il faut que je creuse le sujet… Tu as acheté le tien directement en Angleterre ou tu l’as commandé sur un site UK ?
      Merci pour ton message, à bientôt

  • Châtaigne dit :

    Super article, je me reconnais bien là-dedans ! Pour nous, c’est gourde réutilisable pour la compote (gourde achetée au Biocoop), couches lavables (on n’a pas mieux fait pour éviter les montagnes de poubelles !), coton démaquillant lavables mais aussi achat en vrac, au marché, et quasi tout home-made niveau food (même la pâte feuilletée !). Mais quand même, il me reste toujours les épluchures et autres déchets organiques qui nourrissent un peu trop ma poubelle à mon goût. Difficile d’installer un compost sur le balcon… Un jour j’aurai des poules !

    • Hello,
      Merci pour ton message, et bravo pour ton engagement, si on mettait tous en place ces gestes simples le monde tournerait plus rond !
      Arrg oui, le compost sur le balcon c’est un cap pas facile à passer… il y en a pas mal qui y arrivent, je suis en train de réfléchir à la meilleure solution. Et moi aussi je rêve d’un jardin avec des poules (et un potager !).
      À bientôt 😉

  • Eulalie dit :

    Très bel article !
    Je me retrouve dans de nombreux points, et je te rejoins : ce n’est pas « difficile », de réduire ses déchets, ça demande de l’organisation et du bon sens, c’est tout à fait ça !
    On apprend aussi à acheter différemment, à privilégier les produits de base, et pour la santé, ce ne peut être que bénéfique !

    • Hello Eulalie,
      C’est exactement ça, et c’est en montrant l’exemple qu’on parvient à montrer que ce n’est pas si compliqué que ça en a l’air !
      Merci pour ton gentil message 😉
      À bientôt !

  • Superbes astuces !
    En plus au delà du fait que ça peut sauver la planète
    Moi je trouve ça joli les bocaux
    Et puis, ça encombre plus !
    On se contente du minimum et ça ne nous fait pas de mal à nous non plus 😉

    • Merci beaucoup 🙂
      Complètement d’accord, c’est beaucoup plus esthétique que tous ces packagings colorés et dépareillés… quand on y a pris goût on a tendance à tout vouloir mettre en bocaux !

  • Fiona dit :

    Je découvre ton blog, et je dois avouer que j’ai un coup de foudre total ! super fourni, super idées, bref j adore
    Je suis totalement d’accord avec toi, pour une fois que les effet de mode sont bénéfiques il faut foncez : go go go pour le Zero déchet !!

    Je suis moi même en plein démarches, et soutenue par l’association Environnement de ma ville ! programme de 6mois avec ateliers Zero Déchets pour tendre vers une vie plus simple et avec moins d’impacts,
    j’en suis ravie, et franchement quel plus beau cadeau pour nos enfants ?

    En tout cas encore bravo pour ton blog, je vais le dévorer 🙂
    Amicalement
    Fiona

    • Hello Fiona,
      Oh merci pour ton message adorable, ça me touche beaucoup 🙂
      C’est génial de genre d’initiatives mises en oeuvre par les villes, même si ça ne bouge pas très vite en France à mon goût, il faut saluer ce genre de démarche ! Et bravo à toi d’y prendre part, tu as complètement raison, il faut arrêter d’être égoïste et penser à l’héritage que l’on laissera à nos enfants.
      À bientôt

  • Catherine PERILLAUD dit :

    Je vis à la campagne donc le compostage est adopté depuis longtemps (le sopalin y passe même les journaux). Vous rajoutez un infarctus du myocarde ou les additifs sont interdits vous passez encore plus au fait maison. Procédé uti!ise depuis plus de 20 ans car nous avons un grand jardin avec arbres fruitiers alors vous imaginez pasle nombre de bocaux que je peux utiliser et un poulailler merci pour les oeufs.
    En plus j’ai 3 enfants et nounou agréée pour 4 enfants alors les goûters sont maison. même les yaourts fait dans une yaourtière âgée de 10 ans achetées 12 euros mais je vais la délaisser pour la multidelice pour faire des desserts lactés en p!us Par contre je stocke depuis la lecture de blog comme vous mes achats dans des bocaux ou je me rend plus compte de mon stock. J.utilise après une période produit bio pour le ménage, le vinaigre blanc, le bicarbonate et le savon noir.
    Il me reste à faire mes courses avec les bocaux et les sacs maison mais ça c’est un autre pas à faire.

  • Charlotte dit :

    Bonjour !
    Merci pour les nombreuses astuces, ton blog est vraiment chouette!
    Je me permets de laisser un commentaire par rapport aux goûters des enfants 🙂 j’ai un petit gars qui adore les gâteaux maisons mais en faire tous les deux jours en travaillant à temps pleins c’est parfois usant ! Du coup je fais des gâteaux en conserve (tous les 15 jours) il en prend au petit déjeuner et au goûter et en général mon homme en pique un peu aussi … Du coup dans des pots type bonne maman c’est un super compromis temps/0 déchet =)

    Tu peux trouver des recettes simples (car les enfants peuvent aussi le faire ^^) sur internet .

  • Greener Daddy dit :

    Bonjour
    Notre autopsie de poubelle de déchet non recyclable en cuisine montre que nous l’avons amincie de 75% depuis le début ! mais nous stagnons …. Reste encore quelques produits emballés
    Sinon, on a la chance d’avoir des poules, ca aide aussi bien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *