Huiles essentielles | Je faisais comment avant ?!

Les huiles essentielles sont ma plus grande découverte de 2015. Pas que je ne connaissais pas avant, je ne vis pas dans une grotte (!), mais je m’y suis intéressée en profondeur et j’ai commencé à les utiliser vraiment.

À force d’en entendre parler sur mes blogs chouchous (Mango & Salt et Friendly Beauty notamment), je me suis dit que quand même, ça devait être forcément efficace. Je crois que j’étais un peu sceptique, car après avoir essayé l’homéopathie à plusieurs reprises, j’ai constaté que ça n’avait que très peu d’effet sur moi (à part peut-être l’arnica).

Il faut savoir que j’ai été élevée aux antibiotiques, à l’époque (dans les années 80), c’était un peu systématique (enfin dans ma famille et avec notre généraliste en tout cas). Ce qui a eu pour conséquence une très faible immunité, j’avais l’habitude d’être très souvent malade, essentiellement de la zone ORL. S’il y a un virus qui passe, ou si je chope un coup de froid, je me traîne des quintes de toux pendant plusieurs semaines (ça m’a permis d’éviter pas mal d’interros orales surprises au lycée, mais c’est le seul avantage que j’y vois !). Je me souviens même avoir été sous cortisone (après avoir imploré le médecin de faire quelque chose) pendant l’une de mes grossesses, tellement ça devenait intenable.

Bref, je vous parle de tout ça, mais ce n’est pas de cette manière que j’en suis venue aux huiles essentielles. Tout bêtement, l’été dernier j’ai passée mes vacances dans le sud de la France (vers la Camargue très précisément, ma 2ème maison), et on peut dire que c’était une année à moustiques ! Insupportable, je n’avais jamais vu ça. Ils ne craignaient pas le répulsif, même le plus costaud pour les zones tropicales (j’avoue, j’ai vite abandonné mon anti-moustique bio à la citronnelle étant donné l’étendue des dégâts !) Mon tube Urtigel de Weleda n’était pas suffisant pour apaiser la vingtaine de piqures journalières sur mon corps.

Après une petite recherche Google, j’ai vu que l’HE de lavande aspic avait fait ses preuves sur les piqures d’insectes, donc je me suis dit que ça ne coûtait pas grand chose d’essayer. Et là stupéfaction : non seulement, l’application soulageait immédiatement les démangeaisons, mais en plus faisait disparaître le bouton en à peine deux jours sans laisser aucune cicatrice. J’étais totalement bluffée, d’autant plus qu’à la fin de la semaine je lui ai découvert une autre vertu non attendue… Je me sentais particulièrement bien et reposée, et c’est vrai qu’avec du recul je trouvais que j’avais étonnamment bien dormi pendant ces vacances. Contrairement à d’habitude je m’étais très vite endormie le soir (je suis du genre à cogiter au point de me casser le sommeil). En essayant de comprendre, j’ai réalisé que j’appliquais l’huile essentielle sur mes piqures le soir dans mon lit, et que j’aimais bien l’odeur de lavande laissée sur mes mains au moment de m’endormir. La lavande est également très efficace pour calmer les nerfs, apaiser et lutter contre les insomnies. Même si la lavande fine est plus réputée pour cet usage, j’ai été obligée de constater que la lavande aspic avait un réel effet sur moi à ce niveau là.

Je peux vous dire que ça a été une énorme révélation, pour moi qui suis assez dubitative à la base, et qui « ne crois que ce que je vois » ! Et ça a été surtout le commencement d’une quête très excitante, avec l’envie de soigner tous mes petits « bobos » grâce aux HE et de convertir toute ma famille et mes amis à leur cause.

Après plusieurs mois d’utilisation, j’ai commencé une petite collection de flacons !  J’avais envie de partager avec vous mes préférées, et l’usage que j’en fait :

#1 L’huile essentielle de Lavande, bien sûr !
Elle reste parmi mes préférées, autant pour son odeur que pour son efficacité.
La lavande aspic, comme j’en parle en intro, est géniale contre les piqûres d’insectes mais aussi en cas de brûlure. Elle aide la peau à cicatriser rapidement. Elle est aussi conseillée pour la plupart des problèmes dermatologiques : acné, psoriasis, herpès, mycoses…
J’utilise aussi l’HE de lavande fine (ou vraie, c’est la même chose), qui est plus réputée pour son action sur la nervosité (troubles du sommeil, agitation, migraine…). J’en mets deux goutes à l’intérieur de mes poignets le soir, quand je sens que l’endormissement va être difficile. Elle est également efficace pour les affections de la peau (plaie, brûlure, irritation) ou contre les douleurs musculaires.

#2 L’HE de Ravintsara
C’est la 2ème plus grande découverte pour moi, et clairement je ne peux plus m’en passer. J’en suis à mon troisième flacon, et croyez moi ou pas, je n’ai pas encore été malade cet hiver. Dès que je sens la gorge qui me picote, ou que j’ai pris un petit coup de froid j’en avale une goutte 3 fois par jour dans une cuillère de miel et je l’applique par voie cutanée couplée à l’HE d’eucalyptus radié (comme je l’explique dans le post sur mes essentiels de l’hiver). Antivirale exceptionnelle, anti-infectieuse, antibiotique elle aide aussi à renforcer l’immunité. Aucun médicament conventionnel n’a jamais aussi bien fonctionné sur le rhume et les affections ORL, j’en suis encore toute ébahie ! Pour ne rien gâcher, elle n’est pas du tout toxique et peut être utilisée sur les enfants (même les bébés – mais pas de voie orale avant 6 ans).

#3 L’HE d’Eucalyptus radié (ou radiata)
Comme je viens d’en parler, je l’utile essentiellement mélangée avec l’HE de ravintsara pour lutter contre les maux de l’hiver. Je la préfère à l’eucalyptus globulus car elle est bien tolérée par les enfants. J’aime bien l’utiliser aussi en inhalation dans un bol d’eau chaude ou dans le bain.

#4 L’HE de Cyprès
Je m’en sers essentiellement en cas de toux sèche, c’est le meilleur antitussif dans ce genre de cas. Une goutte dans une cuillère de miel 3 à 4 fois par jour soulage rapidement.

Huiles essentielles contre le rhume

#5 L’HE de Menthe poivrée
Elle m’a sauvée à plusieurs reprises d’un état nauséeux après un repas trop riche ou une mauvaise digestion. Une goutte dans une cuillère de miel, c’est rapide et très efficace. Je l’ai oubliée sur la photo de famille, car elle est toujours dans mon sac à main, très pratique lors des transports ou de maux de tête. Lors de longs trajets en voiture, j’aime bien en mettre quelques gouttes sur un mouchoir posé sur le tableau de bord. Elle évite les maux du transport, et rafraîchi agréablement l’odeur de la voiture (bien mieux que le sapin à l’odeur chimique !). Elle fonctionne très bien aussi en cas de migraine, où je la préfère en inhalation sèche (sur un mouchoir ou les mains), car elle a tendance à m’irriter la peau sur les tempes.

#6 L’HE de Tea tree
Anti-infectieuse, antibactérienne, antiseptique, antivirale, antiacarien, antiparasitaire, antifongique… C’est LA bonne alliée pour lutter contre les microbes et parasites en tout genre. Je l’utilise surtout pour désinfecter des plaies, boutons (mais je lui ai trouvé une remplaçante de taille pour cet usage, cf plus bas), et mon éponge konjac par exemple ! Je l’applique aussi quotidiennement sur le pied où j’ai un problème de dyshidrose (forme d’eczéma – comme expliqué ici) mélangée à du gel d’aloe vera, juste avant d’appliquer le beurre de karité.

#7 L’HE de Citron
Je l’utilise surtout dans mes nettoyants ménagers, mixée à du vinaigre blanc elle apporte une odeur fraîche et assainit grâce à ses propriétés antiseptiques. J’en applique également sur mes talons pendant mes soins des pieds, elle aide à lutter contre les callosités. Attention à ne pas en appliquer sur la peau avant une exposition au soleil, car comme la plupart des agrumes elle est photo-sensibilisante.

Huiles essentielles


#8 L’HE d’Ylang Ylang
J’en avais un flacon dans mes placards depuis 1 ou 2 ans, sans trop savoir quoi en faire. C’est suite à l’article de Julie que j’ai tenté de l’essayer dans les cheveux, car elle en prend soin et ralentit leur chute. Après l’avoir ajoutée à mon bain d’huile de coco que je laisse poser toute une nuit, j’ai décidé d’abandonner car je ne supporte pas l’odeur contrairement à elle ! Je préfère du coup ajouter quelques gouttes au moment du shampoing.

#9 L’HE de Manuka
C’est ma dernière découverte, et pas des moindres ! J’en parle en détails ici, donc je ne vais pas m’étendre, mais elle est parfaite pour assécher un boutons et lutter contres points noirs et imperfections. Sur les conseils d’une lectrice, je mélange deux gouttes à mon gel d’aloe vera, et j’applique comme un sérum avant ma crème le soir. C’est parfait !

J’ai très envie d’en essayer de nouvelles et d’agrandir ma collection. J’ai notamment noté l’HE de Camomille romaine et d’Hélichryse, parfaites pour les enfants. Seul leur prix me freine encore, elles sont très chères car rares (une trentaine d’euros les 10 ml).

Je peux affirmer sans exagérer que les huiles essentielles ont changé ma vie, elles m’aident à soigner des maux que je rencontrais depuis longtemps, de manière naturelle tout en renforçant mon immunité. Si vous étiez sceptique, je vous invite à essayer sans hésiter, j’ai envie d’en faire profiter tout le monde autour de moi (je les saoule un peu aussi je crois !).

Je projette d’investir (ou de me faire offrir, c’est bientôt mon anniversaire !) dans un diffuseur d’huiles essentielles pour en profiter pleinement. J’hésite entre le modèle proposé par Nature et Découvertes, ou celui de Muji. Vous les connaissez, lequel est le meilleur à votre avis ?

Par contre, elles sont à utiliser avec précaution, et même si elles ne sont pas considérées à proprement parler comme des « médicaments », leur mauvaise utilisation peut s’avérer dangereuse. Surtout pour les enfants et les femmes enceintes, car certaines sont neurotoxiques.

Huiles essentielles

On trouve parfois des informations incomplètes, voire contradictoires sur le net, faites donc très attention et vérifiez vos sources. Je peux vous conseiller le livre de Danièle Festy « Ma bible des huiles essentielles », sérieux et très complet, une référence en la matière. Je l’ai emprunté à la bibliothèque, mais je compte me procurer un exemplaire afin de l’avoir toujours sous la main.
Vous pouvez également consulter le site de Julien Kaibeck, où je me rends très souvent. C’est un peu « le gourou de l’aromathérapie », j’aime beaucoup ses vidéos très pédagogues.

 

Et vous, où en êtes-vous avec les huiles essentielles ? Lesquelles utilisez-vous et comment ? Ça m’intéresse beaucoup d’échanger à ce sujet 😉

23 Comments

  • Petitpoulet dit :

    Salut ! J’ai le diffuseur muji et j’en suis ravie. Il est joli, pratique… En revanche dans ma grande pièce de plus de 30m2, il ne sert pas à grand chose… Sa diffusion est un peu limitée.
    Sinon merci pour cet article bien fait qui me donne beaucoup d’idées 🙂

    • Hello !
      Ooh génial, merci pour ton avis 😉 J’avoue que j’ai une préférence pour le design du Muji, par contre mon espace salon – cuisine ouverte fait 45m2, j’ai peur que ça ne soit pas suffisant. Mais dans ma chambre il serait parfait 🙂
      Je suis ravie d’avoir pu te donner des idées d’utilisation des HE, ça me tient à coeur de partager mes belles découvertes 😉

  • Merci pour cette super revue ! C’est justement ce que je recherche en ce moment !

    Vraiment, c’est un article de qualité. Bravo !

    Je te souhaite une belle journée.

    Manon

  • Amandine dit :

    Salut!
    Je me demande aussi comment je faisais avant. Moi aussi, pendant l’hiver j’étais souvent malade; j’enchainais rhinite sur rhinite. Depuis que je fais des cures d’eucalyptus radiata ou globulus ça va beaucoup mieux. Par contre, j’ai essayé le ravinstara et sur les rhinites il est inefficace. C’est plutôt pour tout ce qui est viral qu’il agit non?

    L’huile essentielle d’estragon m’aide aussi vachement lors des douleurs menstruelles. Sinon, tout comme toi j’adore l’HE de lavande pour son odeur notamment; c’est ma préférée pour la mettre en diffusion dans une pièce. Et puis, il y a le petit bigarade qui m’apaise bien lorsque j’ai du mal à m’endormir.

    Mais, la révélation fut avec l’arbre à thé. Abonné aux traitements antibiotiques pour l’acné, c’est elle pourtant qui m’a sauvé la peau. La meilleure jusqu’à maintenant pour moi! J’aime bien son odeur aussi; ça me rappelle les forêts!

    Très bien cet article comme toujours!

    • Hello Amandine, et merci beaucoup !
      En effet, le Ravintsara est surtout efficace contre les virus (c’est l’un des seuls d’ailleurs à ma connaissance), du coup sur un début de rhume qui est généralement viral ça enraye l’infection rapidement. Ça doit fonctionner également sur tout ce qui est bactérie, puisque qu’il a une action antibiotique. Mais en effet, pour les rhinites le plus conseillé c’est l’eucalyptus radié (tu peux l’avaler pour plus d’efficacité)
      Je n’ai jamais testé le petitgrain bigarade, les propriétés sont proches de celle de lavande fine donc ça doit bien fonctionner pour le sommeil (et l’odeur ça donne quoi ?!)
      Le tea tree c’est top aussi, je suis d’accord ! Tu as déjà testé celle de manuka pour l’acné ? Elle est 20 fois plus puissante que l’arbre à thé, ça ferait peut-être des merveilles sur toi 😉

      • Amandine dit :

        Le petit bigarade sent très bon; idem donc pour le gout.
        J’ai pas encore celle de Manuka mais j’entends beaucoup de bien. Le miel aussi parait-il est génial.
        Je note pour le ravinstara; toujours bon à avoir quand même!

  • Morgane dit :

    Génial ton article. Merci!
    J’adore la lavande aspic et la menthe poivré. Je n’ai jamais osé « l’avaler » mais je pense essayer le miel et la menthe poivrée pour mes nausées à répétition. Perso j’ai parfois une utilisation un peu particulière peut-être mais j’aime beaucoup mettre quelques gouttes d’huile essentielle sur les filtres de mon aspirateur. Ça laisse une odeur agréable et apaisante.
    En tout cas je prends note de tous tes conseils, moi qui souhaite me mettre aux huiles essentielles à plein temps je suis servie 🙂

    Belle soirée!

    • Hello Morgane,
      Merci à toi 😉 Ça me met en joie de voir que mon post peut-être utile à d’autres 🙂
      Il faut faire attention, on ne peut pas toutes les prendre par voie orale, mais la menthe poivrée tu peux y aller (je te préviens, c’est fort en bouche !). Je te plains pour les nausées à répétition, l’un des trucs que je déteste le plus.
      J’avais déjà entendu parler des HE sur le filtre de l’aspirateur, c’est une super idée ! Ça permet de purifier la pièce en même temps, il faudra que j’y pense tiens !
      Belle soirée aussi

  • aemi dit :

    Je suis POUR!!! J’ai testé beaucoup de chose, mais par souci de simplicité, je me suis concentrée sur les mélanges du Dr Valnet, ils font presque tout et évitent de remplir sa salle de bain! le tégarôme est un vrai miracle pour la peau!!!

    • Hello Aemi !
      J’avais déjà vu ces flacons en magasin bio, mais je ne m’y suis pas intéressée de près, je vais regarder ça 😉 Pour l’instant j’aime bien les HE pures, car il y en a certaines que j’avale, d’autres que je mélange à du gel d’ale vera ou de l’huile végétale en fonction du besoin. J’aime bien jouer au petit chimiste 🙂
      Et puis si à terme j’arrive à remplacer la quasi-totalité de ma pharmacie par une dizaine (ou quinzaine) de petits flacons, j’aurai fait une belle opération minimaliste !

  • missWellBe dit :

    Je suis d’accord avec toi, je ne peux pas vivre sans huile essentielles! La lavande est aussi très efficace contre les petites coupures pour les désinfecter et aide vraiment à mieux cicatriser!! Et sans celle d’eucalyptus radiata, je ne passerai pas l’hiver. Quelques gouttes sur un petit mouchoir, et je peux enfin respirer!
    Bonne journée

    • Hello et bienvenue 😉
      Je vois qu’on a les mêmes indispensables 🙂 C’est vrai que je pense plus au tea tree pour désinfecter une plaie, mais l’HE de lavande est géniale pour accélérer la cicatrisation.
      Beau week-end à toi

  • Depuis que je me suis mise au naturel il y a un peu plus d’un an, je suis devenue accro aux huiles essentielles! Je les utilise pour beaucoup de choses : dans mon sérum (géranium rosat ou bourbon), sur mes cheveux (ylang ylang, menthe poivrée, cèdre atlas), dans mon déo (palmarosa), dans des bougies (verveine yunnan, bergamote), dans mon vicks fait maison (citron, eucalyptus globulus, menthe poivrée), dans mon baume spécial sommeil (verveine yunnan, bergamote, lavande vraie, orange douce), sur les ongles (citron), dans un baume anti-migraine (lavandin, menthe poivrée, gaulthérie couchée), et aussi en cas de rhume ou de mal de gorge (menthe poivrée, tea tree, niaouli, ravintsara).

    J’ai du mal à résister à ne pas m’en acheter de nouvelles, mais il faudrait déjà que j’utilise toutes celles que j’ai ^^

    • Whaouu en effet, tu les exploites à fond ! Merci pour ces recettes, j’aime bien connaître les mélanges que vous faites en fonction du besoin 😉
      Je prépare justement un article sur les sérums « maison », tu mélanges l’HE de géranium rosat à un sérum déjà tout prêt ou avec une huile végétale ou de l’aloe vera ? Que penses-tu des effets ?
      On n’a jamais trop d’huiles essentielles, il faut juste veiller à ne pas en avoir qui font double usage 😉 Je commence à acheter les versions 30ml car les 10ml partaient trop vite !

  • J’ai découvert ton blog grâce au alleas du net et j’aime beaucoup ce que tu écris. J’avais découvert le tea tree il y a longtemps et je m’étais arrêter la. Il y a un an de ça, j’ai commence a vraiment m’intéresse a la beauté et aux remèdes naturels. Je suis en train de faire une collection, lentement mais surement 🙂
    J’aime l’huile Weleda a la lavande, je m’en sers pour m’hydrater les mains avant le coucher et c’est tellement relaxant! Je suis aussi fan de l’HE de clou de girofle des que j’ai mal a une dent. Et pour nettoyer la maison: vinaigre blanc et pamplemousse. L’HE de pamplemousse est aussi bonne en massage (diluée) contre la cellulite.
    J’ai un diffuseur que j’adore (mais acheter au Canada). Ça vaut vraiment le coup dans la maison

    • Hello,
      Vive les aléas du web, et merci pour ton message 🙂 Difficile de ne pas les collectionner tellement elles ont toutes des vertus remarquables.
      Je ne connais pas cette huile weleda, ça doit être un mélange avec des huiles végétales pour hydrater ? Je n’ai jamais essayé l’HE de pamplemousse, ça doit être très frais. Il me faut absolument un diffuseur, je vais passer le mot pour mon anniversaire qui est la semaine prochaine !
      À bientôt j’espère

  • Julie dit :

    Alors pour moi c’est tous les soirs une diffusion de 10 mn dans la chambre au moment du coucher ( Lavande ou Mandarine).
    Je me sers également de l’Ylang Ylang pour casser l’odeur de mon vinaigre de rinçage pour les cheveux ( vinaigre de cidre, eau et Ylang Ylang).
    Comme je fabrique mes savons j’essaye de les intégrer dans mes préparations mais pour l’instant c’est un échec, je n’ai pas encore trouvé le bon dosage.

    • Coucou Julie 🙂
      Une petite diffusion avant de faire dodo, ça doit être un pur bonheur, il faut vraiment que je me fasse offrir un diffuseur (tiens c’est bientôt la fête des mères !)
      L’Ylang Ylang dans les cheveux c’est très réputé, mais je ne supporte vraiment pas l’odeur (je préfère celle du vinaigre à choisir lol).
      Il faudra que tu me donnes la recette de tes savons maison, je ne me suis pas trop lancée là-dedans pour le moment… Et tu fais ton déo maison aussi ? J’ai entendu que l’HE de bergamote était très indiquée dans sa compo 😉
      Bises

  • Alice dit :

    Suuuper intéressant, merci beaucoup pour cet article ! Je me soigne aussi depuis peu avec les HE mais il y a certaines huiles que je n’ose pas encore utiliser parce que je ne connais pas encore bien leurs réelle utilisation. Ton article m’éclaire ! J’utilise souvent la HE de lavande sur mes poignets avant d’aller dormir, ça m’apaise également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *