Essentiel #1 | Déodorant naturel Lavanila

Depuis bientôt un an, j’ai décidé de bannir de ma routine de soin les produits contenant des silicones, des huiles minérales, des sulfates… tous ces produits chimiques qui sont loin de faire du bien à la peau.

Le process n’est pas encore terminé, car comme à mon habitude j’aime prendre mon temps, réfléchir. Les changements radicaux du jour au lendemain, ce n’est pas mon truc, et puis j’avais pas mal de flacons à finir avant de les renouveler, ce qui m’a permis de m’attaquer à chaque type de soin un par un.

J’ai envie de vous présenter dans cette rubrique « Essentiel » les produits naturels qui, après pas mal de tâtonnements, sont devenus des must have dont je ne pourrais plus me passer aujourd’hui.

Celui qui me préoccupait le plus, c’était le déodorant. A force d’entendre que les sels d’aluminium présents dans les anti-transpirants favorisaient le cancer du sein, je me suis dit « bon là il faut faire quelque chose, et vite ». Mais autant vous dire qu’après 20 ans de Vichy anti-transpirant 48h, ce n’est pas simple de retourner aux aisselles humides !

J’ai commencé l’expérience avec le Soapwalla Kitchen, que l’on voyait partout sur la toile. Il est pas mal, mais je n’étais pas complètement emballée. Déjà la méthode d’application au doigt, c’est pas ce qu’il y a de mieux et puis ça se rince mal (il faut bien gérer l’ordre d’application des produits, car si tu appliques juste après ton contour des yeux, tu vas chanter !). Ensuite, les huiles essentielles bien présentes créent des irritations sur la peau rasée (beaucoup moins lorsque je m’épilais). Je me suis retrouvée avec de légères brûlures rouges à plusieurs reprises, et même si Hélène dit que ça se gère très bien avec une couche de Cicalfate d’Avène le soir (par très naturel au passage), moi ça me saoule ! Vous allez finir par le comprendre, j’aime les choses SIMPLES ! Par contre en terme d’efficacité rien à redire, il n’évite pas la transpiration (comme tous les déo naturels), mais aucune odeur pas glop en fin de journée. Il y a un autre truc un peu pénible que j’ai remarqué, c’est qu’il amplifie les traces jaunes sur les vêtements clairs. Au départ je n’y ai pas trop prêté attention, je me disais transpiration = toxines = traces jaunes. Vous allez comprendre par la suite que ce n’est pas une fatalité.

Bon j’en ai quand même vidé 2 pots, soit environ 6 mois d’utilisation. Pour ne pas vous mentir, j’ai été tentée à plusieurs reprises de retourner à mon Vichy anti-transpirant (en mode « le cancer ça n’arrive qu’aux autres »). Je crois même avoir piqué le déo traditionnel de mon homme certains jours où j’avais des RDV importants et pas envie d’exposer des auréoles sous les bras (l’un des trucs qui me stressent le plus au monde, avec l’haleine pas fraîche. Pas vous ?!). Et puis les autres alternatives proposées sur le marché ne me faisaient pas frétiller, surtout pas le Schmidt’s (comment ça il faut le prendre avec une spatule, puis le chauffer entre les doigts sinon il s’effrite et tu en mets plein sur le sol de la salle de bain ?! WTF, comme si j’avais que ça à faire le matin).

Et puis lors d’une visite sur le blog de Victoria, je tombe sur une revue où elle fait l’éloge de la marque Lavanila. Il existe donc un déo naturel en stick, où l’on n’est pas obligée de se masser l’aisselle avec les doigts ?! Il me le faut. Oui mais bien sûr, il n’est pas vendu en France, sinon c’est pas drôle. Un mois plus tard, je prends mon courage à deux mains pour demander à un ami qui vit en Floride si je peux faire livrer une commande Séphora US chez lui pour qu’il me la ré-expédie en France (ça n’a l’air de rien comme ça, mais je fais partie de ces gens qui détestent demander des services, de peur de déranger… oui je sais c’est bête, mais c’est comme ça). Il fallait absolument que je renouvelle mon stock de produits teint de la marque Tarte (autre gros crush), ça devenait une question de vie ou de mort (du pore !). J’en ai donc profité pour tester les fameux déo Lavanila, j’ai choisi la fragrance « Fresh Vanilla Lemon« . Ça fait maintenant presque 3 mois que je l’utilise, et comment dire… je ne veux plus jamais en utiliser un autre. Il a passé le test de la canicule avec brio, alors encore une fois bien sûr on transpire hein, mais aucune odeur douteuse à signaler. Il est hyper agréable à utiliser, j’adore son odeur vanillée rafraîchie par une note citronnée, un peu poudrée, exactement ce que j’aime. Et cerise sur le gâteau, je trouve qu’il ne laisse pas de traces jaunes sur les vêtements. Son seul défaut ? Il est presque impossible de se le procurer en France, à part en le commandant sur Net à Porter, mais les frais de port ne sont pas donnés il me semble. Je suis déjà en train de réfléchir à la meilleure solution pour en faire un stock.

EDIT : Alleluia, je viens de voir qu’on peut le commander via Amazon, moyennant 6,63€ de frais de port (ce qui peut passer si on en commande plusieurs, même si ceux-ci augmentent avec la quantité)

 

4 Comments

  • Amandine dit :

    Le déodorant, je crois que c’est le produit naturel le plus difficile à trouver. J’étais aux anges avec la pierre d’alun pendant un an et demi puis l’efficacité a cessé d’un coup.
    Du coup, j’ai été obligée de revenir aux classiques non bios. Cette marque, j’en avais entendue parler mais dommage qu’on ne la trouve pas facilement. Vu que j’habite à la Réunion, je sens que les frais d’expédition seraient trop importants.
    Sinon, parait-il que ceux de Acorelle, Nuxe bio, Melvita, Lamazuna et dessert essence sont très biens aussi. J’essaierai peut-être celui d’ Acorelle prochainement!

    • Laurence - Greenola dit :

      Bien d’accord avec toi, pas facile de trouver un bon déo naturel, j’étais bien contente de tomber sur le graal au bout du 2ème essai. J’ai entendu pas mal de mésaventures de ce genre avec la pierre d’alun, du coup j’avais passé mon chemin. Ah oui, vers la Réunion les frais de port risquent de grimper… tu as fait une simulation avec le vendeur sur Amazon ? Je viens d’en commander 2, j’en ai eu environ pour 7€ (vers la France). Ça reste correct du coup. Jamais entendu parler de celui d’Acorelle, si tu testes tu me diras ce que tu en penses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *